Evandre - 1272 1286 La "peste" d'Athènes (7)

           

1272 1286 La "peste" d'Athènes (7) (de rerum natura chant 6, Lucrèce)

Format pdf : Texte au format PDF

Dénaturation des rituels funèbres

Lucrèce, De rerum natura Livre 6 v 1272-1286


La peste d’Athènes (7) :

Dénaturation des rituels funèbres


Omnia denique sancta deum delubra replerat

corporibus mors exanimis, onerataque passim

cuncta cadaveribus caelestum templa manebant,

1275 hospitibus loca quae complerant aedituentes ; 1275

nec jam religio divum, nec numina magni

pendebantur ;  enim praesens dolor exsuperabat.

Nec mos ille sepulturae remanebat in urbe,

quo prius hic populus semper consuerat humari ;

1280 perturbatus enim totus trepidabat, et unus 1280

quisque suum pro re praesenti maestus humabat.

Multaque res subita et paupertas horrida suasit ;

namque suos consanguineos aliena rogorum

insuper extructa ingenti clamore locabant,

1285 subdebantque faces, multo cum sanguine saepe 1285

rixantes, potius quam corpora desererentur.


Tout le vocabulaire dans l’ordre du texte : (sauf vocabulaire vu v 1138-1271)

sanctus. , a, um 3: sacré, saint ;

deus. , i, m 1: le dieu, la divinité (nom. voc. pl : dei / dii / di /deum = deorum ; abl. pl. rare diibus )

delubrum , i n : sanctuaire, temple

repleo , es, ere, replevi, repletum : remplir

replerat = repleverat comme, plus loin complerant = compleverant, et consuerat = consueverat

onero , as, are 3: 1 rendre lourd, pesant ; 2 charger qqch ou qqn de (+ abl.), accabler de , couvrir de ;

caelestes, ium m pl 4: les habitants du ciel, les dieux ( caelestum : gén. poétique)

templum. , i n 2: l’espace sacré ; le temple ;

1275

hospes, itis, m 4: l’hôte, le voyageur de passage, l’étranger

aedituens , aedituentis m : le gardien de temple

loca (apposition à templa) quae aedituentes complerant hospitibus : les gardiens des temples avaient accepté chez eux ces hôtes qui, saisis par la maladie, étaient morts dans le temple, souillant ainsi le sanctuaire.

religio , onis, f 4: sentiment religieux, religion ;

divus. , i, m 2: le dieu (divom , ou divum génitif pluriel poétique), la divinité ;

numen. , inis n 2: puissance divine; puissance ;

pendo. , is, ere, pependi , pensum. 4: estimer ; // magni pendere : faire grand cas de (+ acc.) ;

praesens. , entis, adj 2: présent 

exsupero , as, are, avi, atum : avoir le dessus, l’emporter largement ;

mos. , moris. , m 1: 1 coutume, manière, usage; / more : selon la coutume, selon l’usage;

sepultura , ae f : sépulture ; funérailles ; crémation ;

remaneo , es, ere, remansi , remansum : rester, demeurer

quo (more) : ablatif de manière, avec humari.

prius. , inv. 3: avant, auparavant 

consuesco , is, ere, consuevi , consuetum 4: s'habituer ; pft consuevi  : avoir l’habitude de

humo. , as, are, avi, atum : enterrer, inhumer ; rendre les derniers devoirs ;

1280

trepido , as, are, avi, atum 4: 1 s’agiter ; 2 trembler, trembler de peur, être affolé ;

unusquisque / unus quisque , unaquaeque, unumquidque : chacun

pro. , prép. 1: + abl. : eu égard à, en fonction de, conformément à ;

res. , rei. f 1: 1 la chose ; 2 les circonstance(s) ;

subitus , a, um 2: soudain, subit ; improvisé ;

res subita : la soudaineté de la situation, l’improvisation exigée par la situation

suadeo , es, ere, suasi, suasum 3: conseiller (ut+ subj ou subj. seul. : que, de), inviter à ;

namque.  2: et de fait, le fait est que (renforcement de nam) ; sert souvent simplement à annoncer un développement et ne se traduit pas.

consanguineus , i m : parent proche, parent

alienus , a, um 1: d'autrui ;

rogus. , i m : le bûcher (funèbre), le bûcher

insuper , prép. + acc. ou abl.: dessus

exstruo / extruo , is, ere, exstruxi , exstructum : construire, élever

rogorum exstructa = exstructos rogos

clamor. , oris, m 2: cri collectif, les cris

loco. , as, are, avi, atum 4: placer 

1285

subdo , is, ere, subdidi , subditus : placer dessous

fax. , facis. , f 3: torche , flambeau

rixor , aris , ari, rixatus sum : avoir une rixe, lutter

potius quam 2: plutôt que


Vocabulaire alphabétique :

aedituens , aedituentis m : le gardien de temple

alienus , a, um 1: d'autrui ;

caelestes, ium m pl 4: les habitants du ciel, les dieux ( caelestum : gén. poétique)

clamor. , oris, m 2: cri collectif, les cris

consanguineus , i m : parent proche, parent

consuesco , is, ere, consuevi , consuetum 4: s'habituer ; pft consuevi  : avoir l’habitude de

delubrum , i n : sanctuaire, temple

deus. , i, m 1: le dieu, la divinité (nom. voc. pl : dei / dii / di /deum = deorum ; abl. pl. rare diibus )

divus. , i, m 2: le dieu (divom , ou divum génitif pluriel poétique), la divinité ;

exstruo / extruo , is, ere, exstruxi , exstructum : construire, élever

exsupero , as, are, avi, atum : avoir le dessus, l’emporter largement ;

fax. , facis. , f 3: torche , flambeau

hospes, itis, m 4: l’hôte, le voyageur de passage, l’étranger

humo. , as, are, avi, atum : enterrer, inhumer ; rendre les derniers devoirs ;

insuper , prép. + acc. ou abl.: dessus

loco. , as, are, avi, atum 4: placer 

mos. , moris. , m 1: 1 coutume, manière, usage; / more : selon la coutume, selon l’usage;

namque.  2: et de fait, le fait est que (renforcement de nam) ; sert souvent simplement à annoncer un développement et ne se traduit pas.

numen. , inis n 2: puissance divine; puissance ;

onero , as, are 3: 1 rendre lourd, pesant ; 2 charger qqch ou qqn de (+ abl.), accabler de , couvrir de ;

pendo. , is, ere, pependi , pensum. 4: estimer ; // magni pendere : faire grand cas de (+ acc.) ;

potius quam 2: plutôt que

praesens. , entis, adj 2: présent 

prius. , inv. 3: avant, auparavant 

pro. , prép. 1: + abl. : eu égard à, en fonction de, conformément à ;

religio , onis, f 4: sentiment religieux, religion ;

remaneo , es, ere, remansi , remansum : rester, demeurer

repleo , es, ere, replevi, repletum : remplir

res. , rei. f 1: 1 la chose ; 2 les circonstance(s) ;

rixor , aris , ari, rixatus sum : avoir une rixe, lutter

rogus. , i m : le bûcher (funèbre), le bûcher

sanctus. , a, um 3: sacré, saint ;

sepultura , ae f : sépulture ; funérailles ; crémation ;

suadeo , es, ere, suasi, suasum 3: conseiller (ut+ subj ou subj. seul. : que, de), inviter à ;

subdo , is, ere, subdidi , subditus : placer dessous

subitus , a, um 2: soudain, subit ; improvisé ;

templum. , i n 2: l’espace sacré ; le temple ;

trepido , as, are, avi, atum 4: 1 s’agiter ; 2 trembler, trembler de peur, être affolé ;

unusquisque / unus quisque , unaquaeque, unumquidque : chacun


Vocabulaire fréquentiel :

Fréquence 1 :

alienus , a, um 1: d'autrui ;

deus. , i, m 1: le dieu, la divinité (nom. voc. pl : dei / dii / di /deum = deorum ; abl. pl. rare diibus )

mos. , moris. , m 1: 1 coutume, manière, usage; / more : selon la coutume, selon l’usage;

pro. , prép. 1: + abl. : eu égard à, en fonction de, conformément à ;

res. , rei. f 1: 1 la chose ; 2 les circonstance(s) ;

Fréquence 2 :

clamor. , oris, m 2: cri collectif, les cris

divus. , i, m 2: le dieu (divom , ou divum génitif pluriel poétique), la divinité ;

namque.  2: et de fait, le fait est que (renforcement de nam) ; sert souvent simplement à annoncer un développement et ne se traduit pas.

numen. , inis n 2: puissance divine; puissance ;

potius quam 2: plutôt que

praesens. , entis, adj 2: présent 

subitus , a, um 2: soudain, subit ; improvisé ;

templum. , i n 2: l’espace sacré ; le temple ;

Fréquence 3 :

fax. , facis. , f 3: torche , flambeau

onero , as, are 3: 1 rendre lourd, pesant ; 2 charger qqch ou qqn de (+ abl.), accabler de , couvrir de ;

prius. , inv. 3: avant, auparavant 

sanctus. , a, um 3: sacré, saint ;

suadeo , es, ere, suasi, suasum 3: conseiller (ut+ subj ou subj. seul. : que, de), inviter à ;

Fréquence 4 :

caelestes, ium m pl 4: les habitants du ciel, les dieux ( caelestum : gén. poétique)

consuesco , is, ere, consuevi , consuetum 4: s'habituer ; pft consuevi  : avoir l’habitude de

hospes, itis, m 4: l’hôte, le voyageur de passage, l’étranger

loco. , as, are, avi, atum 4: placer 

pendo. , is, ere, pependi , pensum. 4: estimer ; // magni pendere : faire grand cas de (+ acc.) ;

religio , onis, f 4: sentiment religieux, religion ;

trepido , as, are, avi, atum 4: 1 s’agiter ; 2 trembler, trembler de peur, être affolé ;


Ne pas apprendre :

aedituens , aedituentis m : le gardien de temple

consanguineus , i m : parent proche, parent

delubrum , i n : sanctuaire, temple

exstruo / extruo , is, ere, exstruxi , exstructum : construire, élever

exsupero , as, are, avi, atum : avoir le dessus, l’emporter largement ;

humo. , as, are, avi, atum : enterrer, inhumer ; rendre les derniers devoirs ;

insuper , prép. + acc. ou abl.: dessus

remaneo , es, ere, remansi , remansum : rester, demeurer

repleo , es, ere, replevi, repletum : remplir

rixor , aris , ari, rixatus sum : avoir une rixe, lutter

rogus. , i m : le bûcher (funèbre), le bûcher

sepultura , ae f : sépulture ; funérailles ; crémation ;

subdo , is, ere, subdidi , subditus : placer dessous

unusquisque / unus quisque , unaquaeque, unumquidque : chacun


Comparaison de traductions :

Vers 1272-1275

Omnia denique sancta deum delubra replerat

corporibus mors exanimis, onerataque passim

cuncta cadaveribus caelestum templa manebant,

hospitibus loca quae complerant aedituentes ;

A Ernout, ed. Les Belles Lettres, Paris 1964 : « Il n’est pas jusqu’aux sanctuaires des dieux que la mort n’eût fini par combler de corps sans vie ; et partout les temples des habitants du ciel demeuraient encombrés des cadavres de tous les hôtes dont leurs gardiens les avaient remplis. »

C Labre, ed. Arléa, Evreux, 1992 : « La mort enfin avait rempli de corps inanimés jusqu’aux sanctuaires des dieux, sans en excepter un ; partout les demeures des habitants célestes étaient encombrées de cadavres ; hôtes dont les avaient envahies leurs gardiens. »

Vers 1279-1281

Populus ...

perturbatus enim totus trepidabat, et unus

quisque suum pro re praesenti maestus humabat.

A Ernout, ed. Les Belles Lettres, Paris 1964 : « Les citoyens éperdus s’agitaient en désordre, et chacun, le cœur serré, enterrait les siens au gré des circonstances. »

C Labre, ed. Arléa, Evreux, 1992 : « L’esprit égaré, toute la population tremblait et chacun, selon l’exigence du moment, enterrait tristement ses morts. »


Traduction : Henri Clouard, Paris, 2ème édition, librairie Garnier Frères

1272. Tous les sanctuaires des dieux eux-mêmes, la mort les avait remplis de victimes, et partout les temples des habitants du ciel s'encombraient des cadavres de tant de visiteurs que leurs gardiens y avaient entassés ! La religion ni les puissances divines ne comptaient déjà plus : la douleur présente était plus forte qu'elles. Et les rites funèbres ne s'accomplissaient plus dans la ville où le peuple les avait toujours pratiqués jusque-là. Tout était au trouble et à la confusion, chacun dans l'affliction enterrait comme il pouvait son compagnon. Que d'horreurs la nécessité pressante et la pauvreté inspirèrent ! Sur des bûchers dressés pour d'autres, on vit des gens aller à grands cris déposer les corps de leurs parents, en approcher des torches et soutenir des luttes sanglantes plutôt que d'abandonner ces cadavres.


Autre traduction, en vers : André Lefèvre Paris 1899 (les chiffres entre parenthèses ne sont que des repères !)

Les morts avaient rempli même les sanctuaires. (1272)

Des temples les gardiens faisant des ossuaires

D'hôtes inattendus encombraient les saints lieux.

Qu'importaient les autels? Qu'étaient-ce que les dieux,

Au prix de la douleur présente? Les usages (1277)

Par ce peuple observés durant le cours des âges,

Cessaient de présider aux obsèques.

Chacun, seul et tout à son deuil dans le trouble commun,

Inhumait de son mieux son compagnon de peines.

Que d'étranges forfaits, que d'attaques soudaines, (1282)

Par l'affreux dénuement et l'audace inspirés !

Souvent, sur des bûchers pour d'autres préparés,

Des passants déposaient les restes de leurs proches :

Et, la torche baissée, en gardaient les approches ;

Et, parmi les clameurs, ils luttaient corps à corps,

Prêts à mourir, avant d'abandonner leurs morts. (1286)



Mots de liaisons


deuil hospitalité humanité peste religion violence

Valid XHTML 1.0!