Evandre - 18 Monologue de Daphnis

           

18 Monologue de Daphnis (Daphnis et Chloé Livre 1, Longus)

Format pdf : Texte au format PDF

Quel mal étrange!

Monologue de Daphnis

que mal étrange !


XVIII 1 « Τί ποτέ με Χλόης ἐργάζεται τὸ φίλημα; Χείλη μὲν ῥόδων ἁπαλώτερα καὶ στόμα κηρίων γλυκύτερον, τὸ δὲ φίλημα κέντρου μελίττης πικρότερον. Πολλάκις ἐφίλησα ἐρίφους, πολλάκις ἐφίλησα σκύλακας ἀρτιγεννήτους καὶ τὸν μόσχον, ὃν ὁ Δόρκων ἐδωρήσατο· ἀλλὰ τοῦτο φίλημα καινόν· ἐκπηδᾷ μου τὸ πνεῦμα, ἐξάλλεται ἡ καρδία, τήκεται ἡ ψυχή, καὶ ὅμως πάλιν φιλῆσαι θέλω. 2 Ὢ νίκης κακῆς· ὢ νόσου καινῆς, ἧς οὐδὲ εἰπεῖν οἶδα τὸ ὄνομα. Ἆρα φαρμάκων ἐγεύσατο ἡ Χλόη μέλλουσά με φιλεῖν; Πῶς οὖν οὐκ ἀπέθανεν; Οἷον ᾄδουσιν αἱ ἀηδόνες, ἡ δὲ ἐμὴ σῦριγξ σιωπᾷ· οἷον σκιρτῶσιν οἱ ἔριφοι, κἀγὼ κάθημαι· οἷον ἀκμάζει τὰ ἄνθη, κἀγὼ στεφάνους οὐ πλέκω, ἀλλὰ τὰ μὲν ἴα καὶ ὁ ὑάκινθος ἀνθεῖ, Δάφνις δὲ μαραίνεται. Ἆρά μου καὶ Δόρκων εὐμορφότερος ὀφθήσεται; »



Tout le vocabulaire dans l’ordre du texte (sauf 11-17)

XVIII

1

τίς , τίς , τί 1: (toujours accentué de l’aigu) adj : quel, quelle ?; pr : qui ? quoi ? que ?

ποτ  encl1: (particule indiquant la possibilité, ou une impatience) : en quelque sorte; enfin, donc (nuance d’impatience) ;

ἐργάζομαι , ἐργάσομαι , ἠργασάμην / ἐργασάμην , εἴργασμαι 1: + 2 A : faire qqch à qqn; / ἐργάζεσθαι κακά +Α : faire du mal à ;

φίλημα , ατος (τό) : le baiser

ῥόδον , ου (τό) : la rose

κηρίον , ου (τό) : le rayon de miel

γλυκύς , εῖα, ύ : doux

κέντρον , ου (τό) : l’aiguillon, le dard

μέλιττα , ης (ἡ) : l’abeille

σκύλαξ , ακος (,) : chiot, petit chien

δωρέομαι , οῦμαι : donner, faire don de

καινός , ή, όν 2: étrange, extraordinaire

ἐκπηδάω , ῶ : bondir, se redresser en sautant, s’affoler

πνεῦμα , ατος (τό) 4: le souffle

ἐξάλλομαι : bondir hors de, tressauter, avoir des soubresauts, s’emballer

τήκω : fondre, liquéfier, épuiser, consumer

ὅμως  1: pourtant, mais, cependant, néanmoins, toutefois


2

Ὢ νίκης κακῆς· ὢ νόσου καινῆς ... : génitifs exclamatifs

3: oh !

νίκη , ης ()  4: la victoire

κακός ,, όν (superlatif κάκιστος ) 1: mauvais, malheureux, méchant, malfaisant, pernicieux

ἆρα 1: est-ce que ?

φάρμακον , ου (τό) 3: poison 

γεύομαι + G: faire l’expérience de, manger, absorber

μέλλω + inf présent ou futur 1: devoir, aller, être sur le point de (indique le futur proche

ἀποθνῄσκω ( -θανοῦμαι‚ -έθανον‚ -τέθνηκα) 1: mourir, périr

οἷον neutre adv 3: comme (excl.) !

δω : chanter

ἐμός , ἐμή , ἐμόν 1: mon, ma, mien ;

σιωπάω , ῶ 3: se taire, rester en silence

σκιρτάω ,  : sauter, bondir

ἀκμάζω : être à son plus haut degré ; être dans toute sa force, s’épanouir  ;

ἀκμάζει ... ἀνθεῖ : sujet neutre pluriel, verbe au singulier (REGLE)

ἄνθος , ους (τό) : la fleur

πλέκω : tresser, entrelacer

ἴον , ου (τό) : la violette

ἀνθέω , ῶ : fleurir

μαραίνομαι : se faner, se flétrir

εὔμορφος , ος , ον : de belle forme, de bel aspect, beau

ὁράομαι ,ῶμαι , ὀφθήσομαι , ὤφθην , ἑώραμαι / ὦμμαι  : être vu


Vocabulaire alphabétique :

δω : chanter

ἀκμάζω : être à son plus haut degré ; être dans toute sa force, s’épanouir  ;

ἀνθέω , ῶ : fleurir

ἄνθος , ους (τό) : la fleur

ἀποθνῄσκω ( -θανοῦμαι‚ -έθανον‚ -τέθνηκα) 1: mourir, périr

ἆρα 1: est-ce que ?

γεύομαι + G: faire l’expérience de, manger, absorber

γλυκύς , εῖα, ύ : doux

δωρέομαι , οῦμαι : donner, faire don de

ἐκπηδάω , ῶ : bondir, se redresser en sautant, s’affoler

ἐμός , ἐμή , ἐμόν 1: mon, ma, mien ;

ἐξάλλομαι : bondir hors de, tressauter, avoir des soubresauts, s’emballer

ἐργάζομαι , ἐργάσομαι , ἠργασάμην / ἐργασάμην , εἴργασμαι 1: + 2 A : faire qqch à qqn; / ἐργάζεσθαι κακά +Α : faire du mal à ;

εὔμορφος , ος , ον : de belle forme, de bel aspect, beau

ἴον , ου (τό) : la violette

καινός , ή, όν 2: étrange, extraordinaire

κακός ,, όν (superlatif κάκιστος ) 1: mauvais, malheureux, méchant, malfaisant, pernicieux

κέντρον , ου (τό) : l’aiguillon, le dard

κηρίον , ου (τό) : le rayon de miel

μαραίνομαι : se faner, se flétrir

μέλιττα , ης (ἡ) : l’abeille

μέλλω + inf présent ou futur 1: devoir, aller, être sur le point de (indique le futur proche

νίκη , ης ()  4: la victoire

οἷον neutre adv 3: comme (excl.) !

ὅμως  1: pourtant, mais, cependant, néanmoins, toutefois

ὁράομαι ,ῶμαι , ὀφθήσομαι , ὤφθην , ἑώραμαι / ὦμμαι  : être vu

πλέκω : tresser, entrelacer

πνεῦμα , ατος (τό) 4: le souffle

ποτ  encl. 1: (particule indiquant la possibilité, ou une impatience) en quelque sorte; enfin, donc (nuance d’impatience) ;

ῥόδον , ου (τό) : la rose

σιωπάω , ῶ 3: se taire, rester en silence

σκιρτάω ,  : sauter, bondir

σκύλαξ , ακος (,) : chiot, petit chien

τήκω : fondre, liquéfier, épuiser, consumer

τίς , τίς , τί 1: (toujours accentué de l’aigu) adj : quel, quelle ?; pr : qui ? quoi ? que ?

φάρμακον , ου (τό) 3: poison 

φίλημα , ατος (τό) : le baiser

3: oh !


Vocabulaire par ordre de fréquence :

fréquence 1 :

ἀποθνῄσκω ( -θανοῦμαι‚ -έθανον‚ -τέθνηκα) 1: mourir, périr

ἆρα 1: est-ce que ?

ἐμός , ἐμή , ἐμόν 1: mon, ma, mien ;

ἐργάζομαι , ἐργάσομαι , ἠργασάμην / ἐργασάμην , εἴργασμαι 1: + 2 A : faire qqch à qqn; / ἐργάζεσθαι κακά +Α : faire du mal à ;

κακός ,, όν (superlatif κάκιστος ) 1: mauvais, malheureux, méchant, malfaisant, pernicieux

μέλλω + inf présent ou futur 1: devoir, aller, être sur le point de (indique le futur proche

ὅμως  1: pourtant, mais, cependant, néanmoins, toutefois

ὁράομαι ,ῶμαι , ὀφθήσομαι , ὤφθην , ἑώραμαι / ὦμμαι  1: être vu

ποτ  encl. 1: (particule indiquant la possibilité, ou une impatience) en quelque sorte; enfin,

donc (nuance d’impatience) ;

τίς , τίς , τί 1: (toujours accentué de l’aigu) adj : quel, quelle ?; pr : qui ? quoi ? que ?

fréquence 2 :

καινός , ή, όν 2: étrange, extraordinaire

fréquence 3 :

οἷον neutre adv 3: comme (excl.) !

σιωπάω , ῶ 3: se taire, rester en silence

φάρμακον , ου (τό) 3: poison 

fréquence 4 :

νίκη , ης ()  4: la victoire

πνεῦμα , ατος (τό) 4: le souffle

3: oh !

ne pas apprendre :

δω : chanter

ἀκμάζω : être à son plus haut degré ; être dans toute sa force, s’épanouir  ;

ἀνθέω , ῶ : fleurir

ἄνθος , ους (τό) : la fleur

γεύομαι + G: faire l’expérience de, manger, absorber

γλυκύς , εῖα, ύ : doux

δωρέομαι , οῦμαι : donner, faire don de

ἐκπηδάω , ῶ : bondir, se redresser en sautant, s’affoler

ἐξάλλομαι : bondir hors de, tressauter, avoir des soubresauts, s’emballer

εὔμορφος , ος , ον : de belle forme, de bel aspect, beau

ἴον , ου (τό) : la violette

κέντρον , ου (τό) : l’aiguillon, le dard

κηρίον , ου (τό) : le rayon de miel

μαραίνομαι : se faner, se flétrir

μέλιττα , ης (ἡ) : l’abeille

πλέκω : tresser, entrelacer

ῥόδον , ου (τό) : la rose

σκιρτάω ,  : sauter, bondir

σκύλαξ , ακος (,) : chiot, petit chien

τήκω : fondre, liquéfier, épuiser, consumer

φίλημα , ατος (τό) : le baiser

Traduction au plus près du texte :

XVIII 1 « Τί ποτέ με Χλόης ἐργάζεται τὸ φίλημα;

Que me fait donc (= quel mal me fait donc) le baiser de Chloé ?

Χείλη μὲν ῥόδων ἁπαλώτερα καὶ στόμα κηρίων γλυκύτερον, τὸ δὲ φίλημα κέντρου μελίττης πικρότερον.

Si (μέν) ses lèvres <sont> plus tendres que des roses, et sa bouche, plus douce que des rayons de miel, pourtant son baiser est plus piquant que le dard d’une abeille.

Πολλάκις ἐφίλησα ἐρίφους, πολλάκις ἐφίλησα σκύλακας ἀρτιγεννήτους καὶ τὸν μόσχον, ὃν ὁ Δόρκων ἐδωρήσατο·

Souvent j’ai embrassé des chevreaux, souvent j’ai embrassé des chiots nouveaux-nés et le veau que Dorcon a donné en présent ;

ἀλλὰ τοῦτο φίλημα καινόν·

mais ce baiser <est> étrange :

ἐκπηδᾷ μου τὸ πνεῦμα, ἐξάλλεται ἡ καρδία, τήκεται ἡ ψυχή, καὶ ὅμως πάλιν φιλῆσαι θέλω.

mon souffle s’affole, mon cœur s’emballe, mon âme se consume, et cependant j’ai de nouveau envie d’embrasser.

2 Ὢ νίκης κακῆς·

Oh pernicieuse victoire !

ὢ νόσου καινῆς, ἧς οὐδὲ εἰπεῖν οἶδα τὸ ὄνομα.

Oh maladie étrange, dont je ne sais pas même prononcer le nom !

Ἆρα φαρμάκων ἐγεύσατο ἡ Χλόη μέλλουσά με φιλεῖν;

Est-ce que Chloé, lorsqu’elle allait m’embrasser, a absorbé des poisons ?

Πῶς οὖν οὐκ ἀπέθανεν;

Comment donc n’<en> est-elle pas morte ?

Οἷον ᾄδουσιν αἱ ἀηδόνες, ἡ δὲ ἐμὴ σῦριγξ σιωπᾷ·

Comme les rossignols chantent ! mais ma flûte, à moi, se tait...

οἷον σκιρτῶσιν οἱ ἔριφοι, κἀγὼ κάθημαι·

Comme les chevreaux bondissent ! et moi, je reste assis...

οἷον ἀκμάζει τὰ ἄνθη, κἀγὼ στεφάνους οὐ πλέκω, ἀλλὰ τὰ μὲν ἴα καὶ ὁ ὑάκινθος ἀνθεῖ, Δάφνις δὲ μαραίνεται.

Comme les fleurs s’épanouissent ! et moi, je ne tresse pas de couronnes, mais, alors que (μέν) fleurissent les violettes et l’hyacinthe, Daphnis se fane...

Ἆρά μου καὶ Δόρκων εὐμορφότερος ὀφθήσεται; »

Est-ce qu’on verra même Dorcon (littt : est-ce que même Dorcon sera vu) mieux conformé (plus beau) que moi ?


Mots de liaisons


amour animal baiser folie/furor nature

Valid XHTML 1.0!