Evandre - 0846 0863 Episode3 (5)

           

0846 0863 Episode3 (5) (Hécube, Euripide)

Format pdf : Texte au format PDF

Agamemnon se dérobe

Episode 3(5) 0846 0863

La dérobade d’Agamemnon


ΧΟΡΟΣ

Δεινόν γε θνητοῖς ὡς ἅπαντα συμπίτνει,

καὶ τὰς ἀνάγκας οἱ νόμοι διώρισαν,

φίλους τιθέντες τούς γε πολεμιωτάτους

ἐχθρούς τε τοὺς πρὶν εὐμενεῖς ποιούμενοι.


ΑΓΑΜΕΜΝΩΝ

Ἐγὼ σὲ καὶ σὸν παῖδα καὶ τύχας σέθεν, 850

Ἑκάϐη, δι ΄ οἴκτου χεῖρά θ΄ ἱκεσίαν ἔχω,

καὶ βούλομαι θεῶν θ΄ οὕνεκ΄ ἀνόσιον ξένον

καὶ τοῦ δικαίου τήνδε σοι δοῦναι δίκην,

εἴ πως φανείη γ΄ ὥστε σοί τ´ ἔχειν καλῶς,

στρατῷ τε μὴ δόξαιμι Κασάνδρας χάριν 855

Θρῄκης ἄνακτι τόνδε βουλεῦσαι φόνον.

Ἔστιν γὰρ ᾗ ταραγμὸς ἐμπέπτωκέ μοι ·

τὸν ἄνδρα τοῦτον φίλιον ἡγεῖται στρατός,

τὸν κατθανόντα δ΄ ἐχθρόν· εἰ δ΄ ἐμοὶ φίλος

ὅδ΄ ἐστί, χωρὶς τοῦτο κοὐ κοινὸν στρατῷ. 860

Πρὸς ταῦτα φρόντιζ΄· ὡς θέλοντα μέν μ΄ ἔχεις

σοὶ ξυμπονῆσαι καὶ ταχὺν προσαρκέσαι,

βραδὺν δ΄, Ἀχαιοῖς εἰ διαϐληθήσομαι.


Vocabulaire dans l’ordre du texte :

ἅπας, ἅπασα,ἅπαν : tout

συμπίτνω : survenir, arriver

δι-ορίζω(aoriste gnomique ici) : interrompre le cours de ; déterminer, ordonner, prescrire

ἐχθρός,ά,όν : ennemi, hostile

πρίν : avant, auparavant

εὐμενής,ής,ές : bienveillant

850

σός,σή,σόν : ton, ta

τύχη,ης (ἡ) : le sort (favorable ou non) ; au pl. : les coups du sort, les infortunes

Ἑκάϐη,ης (ἡ) : Hécube

οἴκτος,ου (ὁ) : la pitié 

ἱκέσιος,α,ον : de suppliant(e)

ἔχω : porter, tenir (sens premier) ; δι ΄ οἴκτου ἔχω : je porte dans ma pitié (cf Eschyle : διὰ χερῶν ἔχω : je porte dans mes mains ; Suppl. v 193), je tiens dans ma pitié

πως (enclitique): en quelque manière

φανείη : sujet s e δίκη

ἔχω + adverbe : être dans tel ou tel état ; ἔχειν καλῶς + D : être bien pour qqn, satisfaire qqn

στρατός,οῦ (ὁ) : l’armée

855

χάριν + G : à cause de , par complaisance pour

βουλεύω : délibérer, projeter, décider

φόνος,ου (ὁ) : le meurtre

ᾗ : adv relatif de lieu ou de manière : par où, de la façon que, comme ; ἔστιν ᾗ : c’est de la façon que, il existe qqch par quoi, il est un point sur lequel...

ταραγμός,οῦ (ὁ) : le trouble, le tracas

ἐμ-πίπτω : tomber sur, attaquer, assaillir

φίλιος,α,ον : amical, bienveillant, ami

κατθανών,όντος (ὁ) : le mort

860

χωρίς : à part, séparément de, différemment de

φροντίζω : réfléchir (πρός + Α : sur)

ἔχω : tenir pour, envisager comme (renforcé ici par ὡς)

ξυμ-πονέω,ῶ + D : partager les efforts de, avec ; s’associer aux peines de

ταχύς,εῖα,ύ + inf : rapide à, prompt à

προσαρκέω,ῶ + D : venir au secours de, venir en aide à

βραδύς,εῖα,ύ + inf. : lent à

δια-βάλλω (futur passif : διαϐληθήσομαι) : calomnier, accuser, déblatérer contre, décrier



Vocabulaire alphabétique :

ἅπας, ἅπασα,ἅπαν : tout

βουλεύω : délibérer, projeter, décider

βραδύς,εῖα,ύ + inf. : lent à

δια-βάλλω (futur passif : διαϐληθήσομαι) : calomnier, accuser, déblatérer contre, décrier

δι-ορίζω : interrompre le cours de ; déterminer, ordonner, prescrire

Ἑκάϐη,ης (ἡ) : Hécube

ἐμ-πίπτω : tomber sur, attaquer, assaillir

εὐμενής,ής,ές : bienveillant

ἐχθρός,ά,όν : ennemi, hostile

ἔχω : porter, tenir (sens premier) ; tenir pour, envisager comme ; ἔχω + adverbe : être dans tel ou tel état ; ἔχειν καλῶς + D : être bien pour qqn, satisfaire qqn ;

ᾗ : adv relatif de lieu ou de manière : par où, de la façon que, comme ; ἔστιν ᾗ : c’est de la façon que, il existe qqch par quoi, il est un point sur lequel...

ἱκέσιος,α,ον : de suppliant(e)

κατθανών,όντος (ὁ) : le mort

ξυμ-πονέω,ῶ + D : partager les efforts de, avec ; s’associer aux peines de

οἴκτος,ου (ὁ) : la pitié

πρίν : avant, auparavant

προσ-αρκέω,ῶ + D : venir au secours de, venir en aide à

πως (enclitique): en quelque manière

σός,σή,σόν : ton, ta

στρατός,οῦ (ὁ) : l’armée

συμπίτνω : survenir, arriver

ταραγμός,οῦ (ὁ) : le trouble, le tracas

ταχύς,εῖα,ύ + inf : rapide à, prompt à

τύχη,ης (ἡ) : le sort (favorable ou non) ; au pl. : les coups du sort, les infortunes

φίλιος,α,ον : amical, bienveillant, ami

φόνος,ου (ὁ) : le meurtre

φροντίζω : réfléchir (πρός + Α : sur)

χάριν + G : à cause de , par complaisance pour

χωρίς : à part, séparément de, différemment de



Vocabulaire classé par ordre de fréquence :

fréquence 1 :

ἅπας, ἅπασα,ἅπαν : tout

βουλεύω : délibérer, projeter, décider

ἐχθρός,ά,όν : ennemi, hostile

ἔχω : porter, tenir (sens premier) ; tenir pour, envisager comme ; ἔχω + adverbe : être dans tel ou tel état ; ἔχειν καλῶς + D : être bien pour qqn, satisfaire qqn ;

πρίν : avant, auparavant

σός,σή,σόν : ton, ta

τύχη,ης (ἡ) : le sort (favorable ou non) ; au pl. : les coups du sort, les infortunes

φόνος,ου (ὁ) : le meurtre

χάριν + G : à cause de , par complaisance pour


fréquence 2 :

δια-βάλλω (futur passif : διαϐληθήσομαι) : calomnier, accuser, déblatérer contre, décrier

στρατός,οῦ (ὁ) : l’armée

φροντίζω : réfléchir (πρός + Α : par rapport à, en ce qui concerne,sur)

χωρίς : à part, séparément de, différemment de


fréquence 3 :

ἐμ-πίπτω : tomber sur, attaquer, assaillir

προσ-αρκέω,ῶ + D : venir au secours de, venir en aide à

πως (enclitique): en quelque manière

ταχύς,εῖα,ύ + inf : rapide à, prompt à


fréquence 4 :

δι-ορίζω : interrompre le cours de ; déterminer, ordonner, prescrire

ᾗ : adv relatif de lieu ou de manière : par où, de la façon que, comme ; ἔστιν ᾗ : c’est de la façon que, il existe qqch par quoi, il est un point sur lequel...

οἴκτος,ου (ὁ) : la pitié


ne pas apprendre :

βραδύς,εῖα,ύ + inf. : lent à

Ἑκάϐη,ης (ἡ) : Hécube

εὐμενής,ής,ές : bienveillant

ἱκέσιος,α,ον : de suppliant(e)

κατθανών,όντος (ὁ) : le mort

ξυμ-πονέω,ῶ + D : partager les efforts de, avec ; s’associer aux peines de

συμπίτνω : survenir, arriver

ταραγμός,οῦ (ὁ) : le trouble, le tracas

φίλιος,α,ον : amical, bienveillant, ami


Traduction au plus près du texte

Episode 3(5) 0846 0863


ΧΟΡΟΣ

Δεινόν γε θνητοῖς ὡς ἅπαντα συμπίτνει,

καὶ τὰς ἀνάγκας οἱ νόμοι διώρισαν,

φίλους τιθέντες τούς γε πολεμιωτάτους

ἐχθρούς τε τοὺς πρὶν εὐμενεῖς ποιούμενοι.

LE CORYPHEE

Assurément c’est terrible pour les mortels <de voir> comme tout survient,

Et <comme> les lois interrompent le cours des nécessités,

En rendant assurément amis les pires ennemis,

Et en faisant de ceux qui étaient auparavant bien disposés des gens hostiles.

ΑΓΑΜΕΜΝΩΝ

Ἐγὼ σὲ καὶ σὸν παῖδα καὶ τύχας σέθεν, 850

Ἑκάϐη, δι ΄ οἴκτου χεῖρά θ΄ ἱκεσίαν ἔχω,

καὶ βούλομαι θεῶν θ΄ οὕνεκ΄ ἀνόσιον ξένον

καὶ τοῦ δικαίου τήνδε σοι δοῦναι δίκην,

εἴ πως φανείη γ΄ ὥστε σοί τ´ ἔχειν καλῶς,

στρατῷ τε μὴ δόξαιμι Κασάνδρας χάριν 855

Θρῄκης ἄνακτι τόνδε βουλεῦσαι φόνον.

Moi, toi, ton enfant et tes infortunes,

Hécube, et ta main suppliante, je les porte dans ma pitié,

Et je veux , à la fois à cause des dieux et de la justice (καὶ τοῦ δικαίου),

Qu’un hôte impie (ἀνόσιον ξένον), dans ton intérêt (σοι), soit puni de ce châtiment dont tu parles (τήνδε δίκην),

Si en quelque manière il apparaissait en tout cas (γ΄) susceptible de (ὥστε) te satisfaire,

Et en même temps (τε) si je ne semblais pas à l’armée, à cause de Cassandre 855

La Thrace, projeter ce meurtre contre le roi (=Polymestor).

Ἔστιν γὰρ ᾗ ταραγμὸς ἐμπέπτωκέ μοι ·

τὸν ἄνδρα τοῦτον φίλιον ἡγεῖται στρατός,

τὸν κατθανόντα δ΄ ἐχθρόν· εἰ δ΄ ἐμοὶ φίλος

ὅδ΄ ἐστί, χωρὶς τοῦτο κοὐ κοινὸν στρατῷ. 860

Car il existe quelque chose par quoi un trouble me tombe dessus :

Cet homme-là, l’armée le considère comme allié,

Mais le mort, <elle le considère comme> un ennemi ; et bien que pour moi (εἰ δ΄ ἐμοὶ )

Ce dernier soit un ami (φίλος), cela en va différemment et n’est pas partagé avec l’armée. 860

Πρὸς ταῦτα φρόντιζ΄· ὡς θέλοντα μέν μ΄ ἔχεις

σοὶ ξυμπονῆσαι καὶ ταχὺν προσαρκέσαι,

βραδὺν δ΄, Ἀχαιοῖς εἰ διαϐληθήσομαι.

En ce qui concerne cela (Πρὸς ταῦτα), réfléchis : tu m’envisages certes (μέν) comme désirant

M’associer à ta peine et rapide à te venir en aide,

Mais aussi comme lent <à le faire>, si je dois être (sens du futur) calomnié chez les Achéens.



Comparaison de traductions :

v 846-849

Traduction L Méridier, édition des Belles Lettres, Paris, 1927-1967

Il est étrange de voir comme tout arrive aux mortels. Les lois déterminent les nécessités, changeant en amis les pires ennemis, et en hostilité l’ancienne bienveillance.

Traduction Berguin Duclos, édition Garnier, Paris , 1966

Etrangeté de la vie humaine, où toutes les routes se croisent, où l’on voit la conduite des hommes marquer leurs véritables affinités, réunissant dans l’amitié ceux qu’a le plus violemment séparés la guerre, inspirant de la haine pour ceux que l’on aime !

Traduction Debidour, édition de Fallois, Paris, 1999

C’est étrange ici-bas comme tout se rencontre ! On est forcé, selon ce que dictent les lois, de redistribuer les sentiments : le plus âpre ennemi nous devient un ami, et la haine s’installe là où était hier la cordialité.


v 859-861

Traduction L Méridier, édition des Belles Lettres, Paris, 1927-1967

... Si celui-ci m’est cher, c’est là chose à part, qui n’intéresse pas l’armée. Là-dessus réfléchis.

Traduction Berguin Duclos, édition Garnier, Paris , 1966

...et que j’aie, moi, des sentiments d’amitié pour la victime, c’est autre chose, à quoi l’armée n’a rien à voir. Inspire-toi donc de ces observations :

Traduction Debidour, édition de Fallois, Paris, 1999

...Que j’aie, moi, de l’amitié pour celui-ci, c’est un sentiment personnel que l’armée ne partage nullement. Ne perds pas cela de vue dans tes calculs.





Mots de liaisons


armée justice loi vengeance

Valid XHTML 1.0!