Evandre - 084 111 Un concours sans vainqueur

           

084 111 Un concours sans vainqueur (Bucolique 03, Virgile)

Format pdf : Texte au format PDF

Le ton s'élève...

PALAEMON

2) CONCOURS DE CHANT : le ton s’élève



Damoetas

Pollio amat nostram, quamvis est rustica, Musam;
Pierides, vitulam lectori pascite vestro.                85

Menalcas

Pollio et ipse facit nova carmina; pascite taurum,
jam cornu petat et pedibus qui spargat harenam.

Damoetas

Qui te, Pollio, amat, veniat quo te quoque gaudet !
Mella fluant illi, ferat et rubus asper amomum.

Menalcas

Qui Bavium non odit, amet tua carmina, Maevi,                90
atque idem jungat vulpes et mulgeat hircos.

Damoetas

Qui legitis flores et humi nascentia fraga,
frigidus —o pueri, fugite hinc ! — latet anguis in herba.

Menalcas

Parcite, oves, nimium procedere; non bene ripae
creditur; ipse aries etiam nunc vellera siccat.                95

Damoetas

Tityre, pascentes a flumine reice capellas;
ipse, ubi tempus erit, omnes in fonte lavabo.

Menalcas

Cogite oves, pueri; si lac praeceperit aestus,
ut nuper, frustra pressabimus ubera palmis.

Damoetas

Heu heu ! quam pingui macer est mihi taurus in ervo!  100
idem amor exitium pecori pecorisque magistro.

Menalcas

His certe neque amor causa est—vix ossibus haerent;
nescio quis teneros oculus mihi fascinat agnos.

Damoetas

Dic quibus in terris (et eris mihi magnus Apollo)
tres pateat caeli spatium non amplius ulnas.                105

Menalcas

Dic quibus in terris inscripti nomina regum
nascantur flores, et Phyllida solus habeto.

Palaemon

Non nostrum inter vos tantas componere lites:
et vitula tu dignus et hic, et quisquis amores
aut metuet dulces, aut experietur amaros.                110
Claudite jam rivos, pueri; sat prata biberunt.


Vocabulaire dans l’ordre du texte :

Pollio, Pollionis, m. : Pollion (76av JC-3apJC) : homme politique important (il sera consul en 40), protecteur des poètes, et écrivain lui-même ; Virgile a fait partie de son cercle.

quamvis, conj. : bien que (+ ind : poétique ; normalement + subj)

rusticus,a,um : campagnard ; rustique, simple, naïf

85

Pierides,um f pl : les muses Piérides (Piérie : région située au sud-est de la Macédoine)

lector, oris, m. : lecteur (celui qui lit en public les poèmes dont il fait la notoriété)

pasco, is, ere, pavi, pastum : faire paître, nourrir

vester, tra, trum : votre

novus, a, um : nouveau

taurus, i, m. : taureau

cornu, us, n. : corne, aile d'une ligne de bataille.

pes, pedis, m. : pied

qui : ce relatif introduit tout le vers 87

spargo, is, ere, sparsi, sum : 1. jeter çà et là, répandre 2. disperser, disséminer 3. parsemer, joncher

harena, ae, f. : le sable

quoque, adv. : aussi

gaudeo, es, ere, gavisus sum : se réjouir (s e venisse)

mel, mellis, n. : 1. le miel 2. la douceur

fluo, is, ere, fluxi, fluxum : couler, s'écouler

fero, fers, ferre, tuli, latum : porter, supporter, rapporter

rubus,i,m : la ronce

asper, era, erum : hérissé, raboteux,sévère, rude, pénible, blessant

amomum, i, n. : amome, ou cardamome (plante indienne rare et parfumée)

90

Bavius,ii,m : Bavius, poète peu apprécié de Virgile

odi, isse : haïr

tuus, a, um : ton

Maevius,i,m(vocatif en –i) : Maevius, poète peu apprécié de Virgile

jungo, is, ere, junxi, junctum : joindre, atteler (à une charrue)

vulpes, is, m. : renard

hircus, i, m. : bouc

flos, oris, m. : fleur

humi, locatif : à terre

nascor, eris, i, natus sum : 1. naître 2. prendre son origine, provenir

fragum, i, n. : la fraise (surtout au pluriel)

frigidus, a, um : froid ( à traduire avec anguis : la proposition ainsi constituée explique le  fugite hinc)

hinc, adv. : d'ici

anguis, is, m. : le serpent

parco, is, ere, peperci, parsum + dat. : épargner; + inf : s’abstenir de, se garder de (parcite = nolite)

nimium, adv. : trop

procedo, is, ere, cessi, cessum : s'avancer, aboutir à

bene, adv. : bien

ripa, ae, f. : rive

95

creditur : passif impersonnel

aries, etis, m. : le bélier

etiam, adv. : encore, en plus, aussi, même, bien plus

vellus, eris, n. : toison, bandelette de laine

sicco, as, are : (faire) sécher

flumen, inis, n. : cours d'eau, fleuve, rivière

re(j)icio, is, ere, jeci, jectum : rejeter, jeter en arrière , écarter de (scansion : synizèse pour reice :- rei ne compte que pour une syllabe)

capella, ae, f. : chevrette

ubi, adv. : où; conj. quand, lorsque

scansion : erit, le -rit est long : allongement avant la césure

fons, fontis, m. : la source, la fontaine, l'eau (poétique); la cause, le principe

lavo, as, are : laver ; passif : se laver

cogo, is, ere, coegi, coactum : 1. assembler, réunir, rassembler, 2. concentrer, condenser 3. pousser de force, forcer

si, conj. : si

praecipio, is, ere, cepi, ceptum :1. prendre avant, le premier ; prendre d’avance, s’emparer à l’avance de 2. recommander, conseiller, ordonner 3. donner des préceptes, enseigner

aestus, us, m. : chaleur, bouillonnement, vagues, marée

frustra, adv. : en vain

presso, as, are, avi, atum : presser, serrer, comprimer

palma, ae, f. : la paume, la main ; la palme, le palmier, la datte

100

heu, interj. : hélas !

quam,. adv.excl. : : combien, comme

pinguis, e : gras

macer, macra, macrum : maigre

ervum,i,n : lentille bâtarde (légumineuse employée pour nourrir le bétail)

amor, oris, m. : amour

exitium, ii, n. : la fin, la mort

magister, tri, m. : maître (d'école)

certe, adv. : certainement, sûrement (his se réfère à des agneaux imaginaires – indique un geste du locuteur – qui sont nommés au vers suivant)

neque : porte sur un seul mot

causa, ae, f. : la cause, le motif; l'affaire judiciaire, le procès; + Gén. : pour

vix, adv. : à peine

os, ossis, n. : os

haereo, es, ere, haesi, haesum + abl. : être attaché à, être fixé par, tenir debout grâce à

nescio, is, ire, ivi, itum : ignorer

tener, era, erum : tendre

oculus, i, m. : oeil

fascino, as, are : faire des charmes, enchanter, jeter un sort, envoûter

vers 104-105 : énigme à laquelle les commentateurs de l’antiquité donnent plusieurs réponses

magnus, a, um : grand

Apollo, inis, m. : Apollon (considéré ici sous son aspect de dieu de la divination, de la prophétie)

105

tres, ium : trois

pateo, es, ere, patui : être ouvert (+ dat., à qqn) ; s'étendre (en parlant de l'étendue d'un pays)sur , avoir une mesure de (+ accusatif de mesure) ; être à la disposition de (+ dat.). - patet + prop inf : il est évident que

caelum, i, n. : ciel

spatium, ii, n. : la distance, l'espace (lieu ou temps)

amplius, adv. : plus

ulna,ae,f : avant-bras ; brasse ou coudée (mesure d’une quarantaine de cm)

inscribo, is, ere, scripsi, scriptum : inscrire, graver, intituler (inscripti flores : sur les pétales de l’hyacinthe, les anciens prétendaient reconnaître les deux premières lettres de Hyacinthos, fils d’un roi de Lacédémone, amant d’Apollon ; nomina regum: acc. de relation : inscrites quant aux noms des princes = portant inscrits les noms des princes)

nomen, inis, n. : 1. le nom, la dénomination 2. le titre 3. le renom, la célébrité (nomine = par égard pour, à cause de, sous prétexte de)

rex, regis, m. : le roi, le prince

est + génitif d’un pronom personnel, ou nominatif neutre d’un adjectif possessif, suivi d’un infinitif : il appartient à qqn (moi, toi, nous, vous) de + infinitif

vos, vestrum : vous

tantus, a, um : si grand ; tantus... ut : si grand... que

compono, is, ere, posui, positum : 1) mettre ensemble, disposer ; 2) arranger, mettre en accord, régler

lis, litis, f. : querelle, dispute ; procès, litige

dignus, a, um : digne ; + abl. : de qqch ; dignus qui + subj. : digne de + inf.... (accord par proximité dans ce vers)

quisquis, quidquid ou quicquid : quiconque, quoi que ce soit

110

metuo, is, ere, ui, utum : craindre

amarus, a, um : amer

claudo, (cludo) is, ere, clausi, clausum : enfermer, fermer, barrer

rivus, i, m. : ruisseau, canal, canal d’irrigation

sat, adv. : assez, suffisamment

pratum, i, n. : pré

bibo, is, ere, bibi, bibitum : boire


Vocabulaire alphabétique :

aestus, us, m. : chaleur, bouillonnement, vagues, marée

amarus, a, um : amer

amomum, i, n. : amome, ou cardamome (plante indienne rare et parfumée)

amor, oris, m. : amour

amplius, adv. : plus

anguis, is, m. : le serpent

Apollo, inis, m. : Apollon (considéré ici sous son aspect de dieu de la divination, de la prophétie)

aries, etis, m. : le bélier

asper, era, erum : hérissé, raboteux,sévère, rude, pénible, blessant

Bavius,ii,m : Bavius, poète peu apprécié de Virgile

bene, adv. : bien

bibo, is, ere, bibi, bibitum : boire

caelum, i, n. : ciel

capella, ae, f. : chevrette

causa, ae, f. : la cause, le motif; l'affaire judiciaire, le procès; + Gén. : pour

certe, adv. : certainement, sûrement

claudo, (cludo) is, ere, clausi, clausum : enfermer, fermer, barrer

cogo, is, ere, coegi, coactum : 1. assembler, réunir, rassembler, 2. concentrer, condenser 3. pousser de force, forcer

compono, is, ere, posui, positum : 1) mettre ensemble, disposer ; 2) arranger, mettre en accord, régler

cornu, us, n. : corne, aile d'une ligne de bataille.

dignus, a, um : digne ; + abl. : de qqch ; dignus qui + subj. : digne de + inf....

ervum,i,n : lentille bâtarde (légumineuse employée pour nourrir le bétail)

est + génitif d’un pronom personnel, ou nominatif neutre d’un adjectif possessif, suivi d’un infinitif : il appartient à qqn (moi, toi, nous, vous) de + infinitif

etiam, adv. : encore, en plus, aussi, même, bien plus

exitium, ii, n. : la fin, la mort

fascino, as, are : faire des charmes, enchanter, jeter un sort, envoûter

fero, fers, ferre, tuli, latum : porter, supporter, rapporter

flos, oris, m. : fleur

flumen, inis, n. : cours d'eau, fleuve, rivière

fluo, is, ere, fluxi, fluxum : couler, s'écouler

fons, fontis, m. : la source, la fontaine, l'eau (poétique); la cause, le principe

fragum, i, n. : la fraise (surtout au pluriel)

frigidus, a, um : froid

frustra, adv. : en vain

gaudeo, es, ere, gavisus sum : se réjouir

haereo, es, ere, haesi, haesum + abl. : être attaché à, être fixé par, tenir debout grâce à

harena, ae, f. : le sable

heu, interj. : hélas !

hinc, adv. : d'ici

hircus, i, m. : bouc

humus,i,m : le sol, la terre

inscribo, is, ere, scripsi, scriptum : inscrire, graver, intituler (inscripti flores : sur les pétales de l’hyacinthe, les anciens prétendaient reconnaître les deux premières lettres de Hyacinthos, fils d’un roi de Lacédémone, amant d’Apollon )

jungo, is, ere, junxi, junctum : joindre, atteler (à une charrue)

lavo, as, are : laver

lector, oris, m. : lecteur (celui qui lit en public les poèmes dont il fait la notoriété)

lis, litis, f. : querelle, dispute ; procès, litige

macer, macra, macrum : maigre

Maevius,i,m : Maevius, poète peu apprécié de Virgile

magister, tri, m. : maître (d'école)

magnus, a, um : grand

mel, mellis, n. : 1. le miel 2. la douceur

metuo, is, ere, ui, utum : craindre

nascor, eris, i, natus sum : 1. naître 2. prendre son origine, provenir

neque : employé seul, porte sur un seul mot

nescio, is, ire, ivi, itum : ignorer

nimium, adv. : trop

nomen, inis, n. : 1. le nom, la dénomination 2. le titre 3. le renom, la célébrité

novus, a, um : nouveau

oculus, i, m. : œil, mauvais œil

odi, isse : haïr

os, ossis, n. : os

palma, ae, f. : la paume, la main ; la palme, le palmier, la datte

parco, is, ere, peperci, parsum + dat. : épargner; + inf : s’abstenir de, se garder de (parcite = nolite)

pasco, is, ere, pavi, pastum : faire paître, nourrir

pateo, es, ere, patui : être ouvert (+ dat., à qqn) ; s'étendre (en parlant de l'étendue d'un pays)sur , avoir une mesure de (+ accusatif de mesure) ; être à la disposition de (+ dat.). - patet + prop inf : il est évident que

pes, pedis, m. : pied

Pierides,um f pl : les muses Piérides (Piérie : région située au sud-est de la Macédoine)

pinguis, e : gras

Pollio, Pollionis, m. : Pollion (76av JC-3apJC) : homme politique important (il sera consul en 40), protecteur des poètes, et écrivain lui-même ; Virgile a fait partie de son cercle.

praecipio, is, ere, cepi, ceptum :1. prendre avant, le premier ; prendre d’avance, s’emparer à l’avance de 2. recommander, conseiller, ordonner 3. donner des préceptes, enseigner

pratum, i, n. : pré

presso, as, are, avi, atum : presser, serrer, comprimer

procedo, is, ere, cessi, cessum : s'avancer, aboutir à

quam,. adv.excl. : : combien, comme

quamvis, conj. : bien que (+ ind : poétique ; normalement + subj)

quisquis, quidquid ou quicquid : quiconque, quoi que ce soit

quoque, adv. : aussi

re(j)icio, is, ere, jeci, jectum : rejeter, jeter en arrière, écarter de

rex, regis, m. : le roi, le prince

ripa, ae, f. : rive

rivus, i, m. : ruisseau, canal, canal d’irrigation

rubus,i,m : la ronce

rusticus,a,um : campagnard ; rustique, simple, naïf

sat, adv. : assez, suffisamment

si, conj. : si

sicco, as, are : (faire) sécher

spargo, is, ere, sparsi, sum : 1. jeter çà et là, répandre 2. disperser, disséminer 3. parsemer, joncher

spatium, ii, n. : la distance, l'espace (lieu ou temps)

tantus, a, um : si grand ; tantus... ut : si grand... que

taurus, i, m. : taureau

tener, era, erum : tendre

tres, ium : trois

tuus, a, um : ton

ubi, adv. : où; conj. quand, lorsque

ulna,ae,f : avant-bras ; brasse ou coudée (mesure d’une quarantaine de cm)

vellus, eris, n. : toison, bandelette de laine

vester, tra, trum : votre

vix, adv. : à peine

vos, vestrum : vous

vulpes, is, m. : renard


Vocabulaire par ordre de fréquence :

Fréquence 1 :

amor, oris, m. : amour

bene, adv. : bien

caelum, i, n. : ciel

causa, ae, f. : la cause, le motif; l'affaire judiciaire, le procès; + Gén. : pour

cogo, is, ere, egi, actum : 1. assembler, réunir, rassembler, 2. concentrer, condenser 3. pousser de force, forcer

credo, is, ere, didi, ditum : I. 1. confier en prêt 2. tenir pour vrai 3. croire II. avoir confiance, se fier

dignus, a, um : digne ; + abl. : de qqch ; dignus qui + subj. : digne de...

etiam, adv. : encore, en plus, aussi, même, bien plus

fero, fers, ferre, tuli, latum : porter, supporter, rapporter

flumen, inis, n. : cours d'eau, fleuve, rivière

hinc, adv. : d'ici

magnus, a, um : grand

nascor, eris, i, natus sum : 1. naître 2. prendre son origine, provenir

nomen, inis, n. : 1. le nom, la dénomination 2. le titre 3. le renom, la célébrité (nomine = par égard pour, à cause de, sous prétexte de)

novus, a, um : nouveau

oculus, i, m. : œil, mauvais œil

os, ossis, n. : os

pes, pedis, m. : pied

quam, adv excl : combien, comme !

quamvis, conj. : bien que

quisquis, quidquid ou quicquid : quiconque, quoi que ce soit

quoque, adv. : aussi

rex, regis, m. : le roi

spatium, ii, n. : la distance, l'espace (lieu ou temps)

sum, es, esse, fui : être ; en tête de phrase : il y a ; est + génitif d’un pronom personnel, ou nominatif neutre d’un adjectif possessif, suivi d’un infinitif : il appartient à qqn (moi, toi, nous, vous) de + infinitif

tantus, a, um : si grand ; -... ut : si grand... que

tres, ium : trois

tuus, a, um : ton

ubi, adv. : où; conj. quand

vester, tra, trum : votre

vos, vos, vestrum, vobis, vobis : vous

Fréquence 2 :

certe, adv. : certainement, sûrement

claudo, (cludo) is, ere, clausi, clausum : enfermer, fermer

compono, is, ere, posui, positum : mettre ensemble, disposer, enterrer (compositus, a, um : disposé, préparé; en bon ordre)

cornu, us, n. : corne, aile d'une ligne de bataille.

fons, fontis, m. : la source, la fontaine, l'eau (poétique); la cause, le principe

gaudeo, es, ere, gauisus sum : se réjouir

haereo, es, ere, haesi, haesum : être attaché

jungo, is, ere, junxi, junctum : joindre

magister, tri, m. : maître (d'école)

metuo, is, ere, ui, utum : craindre

nescio, is, ire, i(v)i, itum : ignorer

parco, is, ere, peperci, parsum : épargner; + dat. : faire grâce à

pateo, es, ere, patui : être ouvert (+ dat., à qqn) ; s'étendre (en parlant de l'étendue d'un pays)sur , avoir une mesure de (+ accusatif de mesure) ; être à la disposition de (+ dat.). - patet + prop inf : il est évident que

procedo, is, ere, cessi, cessum : s'avancer, aboutir à

spargo, is, ere, sparsi, sum : 1. jeter çà et là, répandre 2. disperser, disséminer 3. parsemer, joncher

tener, era, erum : tendre

vix, adv. : à peine

Fréquence 3 :

aestus, us, m. : chaleur, bouillonnement, vagues, marée

asper, era, erum : sévère, rude

bibo, is, ere, bibi, bibitum : boire

fluo, is, ere, fluxi, fluxum : couler, s'écouler

frigidus, a, um : froid

frustra, adv. : en vain

humus, i, m. : terre

nimium, adv. : trop

odi, isse : haïr

praecipio, is, ere, cepi, ceptum :1. prendre avant, le premier ; prendre d’avance, s’emparer à l’avance de 2. recommander, conseiller, ordonner 3. donner des préceptes, enseigner

ripa, ae, f. : rive

taurus, i, m. : taureau

Fréquence 4 :

exitium, ii, n. : la fin, la mort

flos, oris, m. : fleur

heu, interj. : hélas !

pasco, is, ere, paui, pastum : faire paître, nourrir

pinguis, e : gras


Ne pas apprendre :

agnus, i, m. : agneau

amarus, a, um : amer

amomum, i, n. : cardamome

amplius, adv. : plus

anguis, is, m. : le serpent

Apollo, inis, m. : Apollon

aries, etis, m. : le bélier

Bavius,ii,m : Bavius, nom de poète

capella, ae, f. : chèvre

fascino, as, are : faire des charmes, enchanter, jeter un sort, envoûter

fragum, i, n. : la fraise (surtout au pluriel)

harena, ae, f. : le sable

hircus, i, m. : bouc

inscribo, is, ere, scripsi, scriptum : inscrire, graver, intituler

lavo, as, are : laver

lector, oris, m. : lecteur (celui qui lit en public les poèmes dont il fait la notoriété)

lis, litis, f. : querelle, dispute ; procès, litige

macer, macra, macrum : maigre

Maevius,i,m : Maevius, nom de poète

mel, mellis, n. : 1. le miel 2. la douceur

palma, ae, f. : la palme, la paume, la main, le palmier, la datte

Pierides, um, f pl : les muses Piérides (Piérie : région située au sud-est de la Macédoine)

Pollio, Pollionis, m. : Pollion

pratum, i, n. : pré

presso,as,are : presser, serrer , comprimer

re(j)icio, is, ere, jeci, jectum : rejeter, jeter en arrière, écarter de

rivus, i, m. : ruisseau, canal d’irrigation, canal

rubus, i, m : la ronce

rusticus,a,um : campagnard, rustique, simple, naïf

sat, adv. : assez, suffisamment

sicco, as, are : sécher, faire sécher

ulna, ae, f : avant-bras ; brasse ou coudée (mesure d’une quarantaine de cm)

vellus, eris, n. : la toison

vulpes, is, m. : renard




Traduction au plus près du texte :

PALAEMON

2) CONCOURS DE CHANT : le ton s’élève



Damoetas

Pollio amat nostram, quamvis est rustica, Musam;
Pierides, vitulam lectori pascite vestro.                85

Pollion apprécie notre Muse, bien qu’elle soit rustique.

Muses Piérides, faites paître une génisse pour votre « lecteur ». 85

Menalcas

Pollio et ipse facit nova carmina; pascite taurum,
jam cornu petat et pedibus qui spargat harenam.

Pollion lui-même fait aussi des vers nouveaux ; faites paître un taureau,

Qui déjà attaque avec sa corne et fait voler le sable avec ses pieds.

Damoetas

Qui te, Pollio, amat, veniat quo te quoque gaudet !
Mella fluant illi, ferat et rubus asper amomum.

Que celui qui t’apprécie, Pollion, parvienne là où il se réjouit que tu sois toi aussi parvenu ! <venisse s e >

Que les miels coulent pour lui, et que la ronce hérissée porte <pour lui> l’amome.

Menalcas

Qui Bavium non odit, amet tua carmina, Maevi,                90
atque idem jungat vulpes et mulgeat hircos.

Que celui qui n’a pas en horreur Bavius apprécie tes vers, Maevius, 90

Et que la même personne attelle les renards et traie les boucs.

Damoetas

Qui legitis flores et humi nascentia fraga,
frigidus —o pueri, fugite hinc ! — latet anguis in herba.

Vous qui cueillez des fleurs et des fraises qui naissent par terre,

O enfants, fuyez d’ici ! un froid serpent se cache dans l’herbe ;

Menalcas

Parcite, oves, nimium procedere; non bene ripae
creditur; ipse aries etiam nunc vellera siccat.                95

Abstenez-vous, brebis, de trop vous avancer : on n’a pas bien confiance (creditur)

En la rive (ripae) ; le bélier lui-même sèche encore maintenant sa toison. 95

Damoetas

Tityre, pascentes a flumine reice capellas;
ipse, ubi tempus erit, omnes in fonte lavabo.

Tityre, écarte du fleuve les chevrettes qui paissent ;

Moi-même, lorsque ce sera le moment, je les laverai toutes dans la source.

Menalcas

Cogite oves, pueri; si lac praeceperit aestus,
ut nuper, frustra pressabimus ubera palmis.

Rassemblez (faites rentrer) les brebis, mes enfants ; si la chaleur s’empare à l’avance de leur lait,

Comme récemment, nous presserons en vain les pis avec nos mains.

Damoetas

Heu heu ! quam pingui macer est mihi taurus in ervo!  100
idem amor exitium pecori pecorisque magistro.

Hélas ! Hélas ! que mon (mihi) taureau est maigre dans ce riche <champ de> lentilles bâtardes ! 100

Le même amour <cause> la mort pour le troupeau et pour le maître du troupeau.

Menalcas

His certe neque amor causa est—vix ossibus haerent;
nescio quis teneros oculus mihi fascinat agnos.

Pour ces <bêtes>, assurément ce n’est pas l’amour qui <en> est la cause – elles tiennent à peine debout avec leurs os ;

Je ne sais quel mauvais œil envoûte mes (mihi) tendres agneaux ;

Damoetas

Dic quibus in terris (et eris mihi magnus Apollo)
tres pateat caeli spatium non amplius ulnas.                105

Dis dans quelles terres (et tu seras pour moi un grand Apollon)

L’espace du ciel s’étend dans (tient dans) un espace de pas plus de trois coudées ? 105

Menalcas

Dic quibus in terris inscripti nomina regum
nascantur flores, et Phyllida solus habeto.

Dis dans quelles terres naissent des fleurs (nascantur flores)

Portant inscrits des noms de princes (inscripti nomina regum), et possède Phillis pour toi seul.

Palaemon

Non nostrum inter vos tantas componere lites:
et vitula tu dignus et hic, et quisquis amores
aut metuet dulces, aut experietur amaros.                110
Claudite jam rivos, pueri; sat prata biberunt.

Il ne nous appartient pas de régler de si grandes querelles entre vous (vous concernant):

A la fois toi et celui-ci êtes dignes d’une génisse ainsi que (et) quiconque

Ou bien craint les doux amours (amores), ou bien fait l’expérience d’amours amers. 110

Barrez désormais les canaux d’irrigation, mes enfants ; les prés ont assez bu.




Comparaison de traductions :

v86-87 :

« Traduction » de Paul Valéry (1944)

Mais Pollion lui-même innove dans notre art ;

Un fort taureau lui sied, cornu, battant le sable.

Henri Berthaut, Hatier, 1948 :

Pollion fait lui-même des vers d’un goût nouveau. Nourrissez pour lui un taureau qui déjà menace de la corne et de ses sabots fasse voler la poussière.


v92-93 :

« Traduction » de Paul Valéry (1944)

Vous qui cherchez des fleurs et les premières fraises,

Fuyez, enfants : dans l’herbe un froid serpent se cache.

Henri Berthaut, Hatier, 1948 :

Vous qui cueillez les fleurs et les fraises naissant à terre, fuyez d’ici, enfants ; un serpent venimeux est caché dans l’herbe.


v98-99 :

« Traduction » de Paul Valéry (1944)

Rentrez-moi vos brebis, bergers ; si la chaleur

Allait tarir leur lait, nous les trairions en vain.

Henri Berthaut, Hatier, 1948 :

Enfants, rassemblez vos brebis ; si la chaleur vient à brûler leur lait, comme l’autre jour, nos mains presseront en vain leurs mamelles.


v101 :

« Traduction » de Paul Valéry (1944)

Le même mal d’amour creuse pâtre et troupeau

Henri Berthaut, Hatier, 1948 :

L’amour tue également et le troupeau et le gardien.

Traduction Ernout Thomas, Klincksieck 1964

Le même amour est la perte et du troupeau et du maître du troupeau.


v108-111 :

« Traduction » de Paul Valéry (1944)

Il ne m’appartient pas de trancher entre vous,

Vainqueurs tous deux, - avec tous ceux qui de l’amour

Craignirent les douceurs, connurent l’amertume.

Mais, barrez les ruisseaux, garçons ! La terre a bu.

Henri Berthaut, Hatier, 1948 :

Il ne nous appartient pas de juger entre vous un si grand procès. Vous méritez la vache, toi, lui, et tout berger qui craindra les douceurs de l’amour ou en éprouvera l’amertume. Fermez à présent les rigoles, enfants : les prés ont assez bu.


Mots de liaisons


Apollon/Phoebus été femme fleur génisse magie Muse nature/culture nouveauté poète querelle renard serpent

Valid XHTML 1.0!