Evandre - 53 63 conclusion, et retour au réel

           

53 63 conclusion, et retour au réel (Bucolique 04, Virgile)

Format pdf : Texte au format PDF

un poète sûr de son talent

Virgile Bucolique 4

v53-63


Conclusion, et retour au réel


O mihi tum longae maneat pars ultima vitae,
spiritus et quantum sat erit tua dicere facta:
non me carminibus vincat nec Thracius Orpheus                55
nec Linus, huic mater quamvis atque huic pater adsit,
Orphei Calliopea, Lino formosus Apollo.
Pan etiam, Arcadia mecum si iudice certet,
Pan etiam Arcadia dicat se judice victum.

Incipe, parve puer, risu cognoscere matrem;                60
matri longa decem tulerunt fastidia menses.
Incipe, parve puer. Qui non risere parenti,
nec deus hunc mensa dea nec dignata cubili est.


Vocabulaire dans l’ordre du texte :

ego, mei : je

longus, a, um : long

pars, partis, f. : partie, côté

spiritus, us, m. : 1. l'air 2. le souffle 3. la vie 4. le souffle poétique, l'inspiration 5. la suffisance, l'arrogance, l'orgueil

quantum, ... tantum : autant... autant ; souvent elliptique : quantum : autant que

sat, adv. : assez, suffisamment ; sat est + inf (poét.) : il est suffisant pour

55


vinco, is, ere, vici, victum : vaincre

Thracius, a, um : de Thrace

Orpheus, i, m. : Orphée (poète légendaire qui faisait se mouvoir arbres et rochers, fils d’Oeagre et de la muse Calliope) (scansion : Orphei v 57 : synizèse : « ei » ne compte que pour une voyelle)

Linus, i, m. : Linus (poète légendaire, fils d’Apollon et de la muse Uranie)

mater, tris, f. : mère

quamvis, conj. : bien que

pater, tris, m. : père, magistrat

Calliopea, ae, f : Calliope

formosus, a, um : beau

Apollo, inis, m. : Apollon

Pan, Panis ou Panos, m  : Pan (dieu des champs et des bergers, inventeur de la flûte de Pan, et, à ce titre, poète et musicien)

Arcadia, ae, f. : Arcadie (attention à la scansion : Arcadia ... judice !) ; région du centre du Péloponèse, mais surtout, ici, patrie mythique et bucolique des poètes et des bergers

mecum, conj.+pron.(me + cum) : avec moi

judex, icis, m. : juge

certo, as, are : combattre, concourir

se, pron. réfl. : se, soi

60

parvus, a, um : petit

risus, us, m. : rire (abl de moyen)

decem, adj. num. : dix (10 mois lunaires – de 28 jours - ...)

tulerunt : attention à la scansion : ici, le « e » est abrégé)


fastidium,ii,n : dégoût, lassitude

rideo, es, ere, risi, risum : rire (le sujet pluriel « qui », se transformera en singulier au vers suivant : « hunc » : syllepse)

mensa, ae, f. : table

dea, ae, f. : déesse

dignor, aris, ari : trouver digne, juger digne de (+ abl.), daigner

cubile, is, n. : lit, couche

deus mensa ... dea cubili : le dieu évoqué ici est Hercule, et la déesse Junon, deux divinités conjugales qui figurent dans l’atrium des maisons romaines, d’après A. Bellessort.


Vocabulaire alphabétique :

Apollo, inis, m. : Apollon

Arcadia, ae, f. : Arcadie; région du centre du Péloponèse, mais surtout, ici, patrie mythique et bucolique des poètes et des bergers

Calliopea, ae, f : Calliope

certo, as, are : combattre, concourir

cubile, is, n. : lit, couche

dea, ae, f. : déesse

decem, adj. num. : dix

dignor, aris, ari : trouver digne, juger digne de (+ abl.), daigner

ego, mei : je

fastidium,ii,n : dégoût, lassitude

formosus, a, um : beau

judex, icis, m. : juge

Linus, i, m. : Linus (poète légendaire, fils d’Apollon et de la muse Uranie)

longus, a, um : long

mater, tris, f. : mère

mecum, conj.+pron.(me + cum) : avec moi

mensa, ae, f. : table

Orpheus, i, m. : Orphée (poète légendaire qui faisait se mouvoir arbres et rochers, fils d’Oeagre et de la muse Calliope)

Pan, Panis ou Panos, m  : Pan (dieu des champs et des bergers, inventeur de la flûte de Pan, et, à ce titre, poète et musicien)

pars, partis, f. : partie, côté

parvus, a, um : petit

pater, tris, m. : père, magistrat

quamvis, conj. : bien que

quantum, ... tantum : autant... autant ; souvent elliptique : quantum : autant que

rideo, es, ere, risi, risum : rire

risus, us, m. : rire

sat, adv. : assez, suffisamment ; sat est + inf (poét.) : il est suffisant pour

se, pron. réfl. : se, soi

spiritus, us, m. : 1. l'air 2. le souffle 3. la vie 4. le souffle poétique, l'inspiration 5. la suffisance, l'arrogance, l'orgueil

Thracius, a, um : de Thrace

vinco, is, ere, vici, victum : vaincre


vocabulaire par ordre de fréquence :

fréquence 1 :

ego, mei : je

longus, a, um : long

mater, tris, f. : mère

mecum, conj.+pron.(me + cum) : avec moi

pars, partis, f. : partie, côté

parvus, a, um : petit

pater, tris, m. : père, magistrat

quamvis, conj. : bien que

quantum, ... tantum : autant... autant ; souvent elliptique : quantum : autant que

sat, ou satis adv. : assez, suffisamment ; sat est + inf (poét.) : il est suffisant pour

se, pron. réfl. : se, soi

vinco, is, ere, vici, victum : vaincre

fréquence 2 :

dea, ae, f. : déesse

spiritus, us, m. : 1. l'air 2. le souffle 3. la vie 4. le souffle poétique, l'inspiration 5. la suffisance, l'arrogance, l'orgueil

fréquence 3 :

certo, as, are : combattre, concourir

cubile, is, n. : lit, couche

decem, adj. num. : dix

formosus, a, um : beau

judex, icis, m. : juge

mensa, ae, f. : table

rideo, es, ere, risi, risum : rire

ne pas apprendre :

Apollo, inis, m. : Apollon

Arcadia, ae, f. : Arcadie; région du centre du Péloponèse, mais surtout, ici, patrie mythique et bucolique des poètes et des bergers

Calliopea, ae, f : Calliope

dignor, aris, ari : trouver digne, juger digne de (+ abl.), daigner

fastidium,ii,n : dégoût, lassitude

Linus, i, m. : Linus (poète légendaire, fils d’Apollon et de la muse Uranie)

Orpheus, i, m. : Orphée (poète légendaire qui faisait se mouvoir arbres et rochers, fils d’Oeagre et de la muse Calliope)

Pan, Panis ou Panos, m  : Pan (dieu des champs et des bergers, inventeur de la flûte de Pan, et, à ce titre, poète et musicien)

risus, us, m. : rire

Thracius, a, um : de Thrace


Virgile Bucolique 4

v53-63


Traduction au plus près du texte :

Conclusion, et retour au réel


O mihi tum longae maneat pars ultima vitae,
spiritus et quantum sat erit tua dicere facta:
non me carminibus vincat nec Thracius Orpheus                55
nec Linus, huic mater quamvis atque huic pater adsit,
Orphei Calliopea, Lino formosus Apollo.
Pan etiam, Arcadia mecum si judice certet,
Pan etiam Arcadia dicat se iudice victum.

Ô qu’alors me reste la dernière partie d’une longue vie,

et autant de souffle qu’il sera suffisant pour chanter tes exploits :

il ne me vaincrait pas de ses chants, ni le Thrace Orphée, 55

ni Linus, bien que sa mère aide celui-là, et son père celui-ci,

Calliope Orphée, le bel Apollon Linus.

Même Pan, s’il rivalisait avec moi, l’Arcadie <étant> juge,

même Pan dirait avoir été vaincu, l’Arcadie étant juge.


Incipe, parve puer, risu cognoscere matrem;                60
matri longa decem tulerunt fastidia menses.
Incipe, parve puer. Qui non risere parenti,
nec deus hunc mensa dea nec dignata cubili est.

Mais (asyndète) commence, petit enfant, par reconnaître par ton rire ta mère ; 60

à ta mère, dix mois ont apporté de longues lassitudes.

Commence, petit enfant ! <Celui> qui n’a pas ri à sa mère,

celui-là ni le dieu ne le juge digne de sa table, ni la déesse, de son lit.



Mots de liaisons


Apollon/Phoebus enfance famille femme Linus Muse Orphée Pan poète rire

Valid XHTML 1.0!