Evandre - 45 68 bonheur épicurien?

           

45 68 bonheur épicurien? (Bucolique 02 Alexis, Virgile)

Format pdf : Texte au format PDF

bonheur, et démence amoureuse

Bucolique II, v45-68


Amour épicurien, ou amour passionné ?

Les bonheurs d’une vie retirée


« Huc ades, o formose puer : tibi lilia plenis 45

ecce ferunt Nymphae calathis ; tibi candida Nais,

pallentes violas et summa papavera carpens,

narcissum et florem jungit bene olentis anethi ;

tum, casia atque aliis intexens suavibus herbis,

mollia luteola pingit vaccinia calta. 50

Ipse ego cana legam tenera lanugine mala,

castaneasque nuces, mea quas Amaryllis amabat ;

addam cerea pruna  - honos erit huic quoque pomo - ;

et vos, o lauri, carpam, et te, proxima myrte,

sic positae quoniam suaves miscetis odores. 55


« Rusticus es, Corydon ! nec munera curat Alexis,

nec, si muneribus certes, concedat Iollas.

Eheu ! quid volui misero mihi ? floribus Austrum

perditus et liquidis immisi fontibus apros !

Quem fugis, a ! demens ! Habitarunt di quoque silvas, 60

Dardaniusque Paris. Pallas quas condidit arces

ipsa colat ! nobis placeant ante omnia silvae !

Torva leaena lupum sequitur, lupus ipse capellam ;

florentem cytisum sequitur lasciva capella,

te Corydon, o Alexi ; trahit sua quemque voluptas... 65

Aspice, aratra jugo referunt suspensa juvenci

et sol crescentes decedens duplicat umbras ;

me tamen urit amor ; quis enim modus adsit amori ?



Vocabulaire dans l’ordre du texte :

45

huc, adv. : ici (avec mvt)

adsum, es, esse, adfui : être présent (ades doit se traduire ici par « viens », à cause de huc); assister, aider

lilium,ii,n : le lis

plenus, a, um : 1. plein 2. rassasié, entier, complet, abondamment pourvu

ecce, inv. : voici, voici que

fero, fers, ferre, tuli, latum : porter, supporter, rapporter

nympha, ae, f. : nymphe

calathus, i m : corbeille, panier (mot grec)

nais, idis, f. : naïade

palleo, es, ere, ui : être pâle, pâlir

viola,ae,f : violette

summus, a, um : superlatif de magnus. très grand, extrême

papaver, eris, n. : pavot

carpo, is, ere, carpsi, carptum : cueillir, harceler, affaiblir

narcissus,i,m : le narcisse (fleur blanche ou jaune)

flos, oris, m. : fleur

jungo, is, ere, junxi, junctum : joindre

bene, adv. : bien, bon (adv)

oleo, es, ere, ui : sentir (= avoir une odeur)

anethum,i,n : aneth (plante odoriférante), fenouil ?

tum, adv. : alors

casia, ae, f : cassie ? variété de laurier très parfumé, ou bien cannelier (dont l’écorce broyée donne la cannelle) ? Pline l’Ancien dit qu’on en fait des couronnes...

intexo, is, ere, texui, textum : tisser, entrelacer, mêler (voc pictural)

suavis, e : doux, agréable

herba, ae, f. : herbe

50

luteolus,a,um : jaunâtre

pingo, is, ere, pinxi, pictum : peindre, broder à l’aiguille, barbouiller, rehausser

vaccinium,ii,n : 1 le myrtillier ; 2 la myrtille (fruit violet sombre ; complète intexens et pingit)

calta,ae, f (caltha) : le souci (plante)

ipse, ipsa, ipsum : même (moi-même, toi-même, etc.)

canus, a, um (le 1er a est long) : blanc (en parlant habituellement des cheveux ou de la barbe)

tener, era, erum (les 2 e sont brefs) : tendre

lanugo, inis, f. (le a est long): 1. la laine 2. le duvet, la barbe naissante

malum, i, n. (le a est long) : pomme, coing, grenade, pêche, citron ; ici, probablement, coing

castaneus,a,um : de châtaignier

nux, nucis, f. : la noix, le fruit

Amaryllis,idis,f : bergère

amo, as, are : aimer, être amoureux

addo, is, ere, didi, ditum : ajouter

cereus, a, um : de cire, en cire, couleur de cire (jaune clair, ou vert clair)

prunum,i,n : prune (scansion : cas exceptionnel d’hiatus du a bref, suivi d’honos)

honos, oris, m. : l'honneur, l'hommage, la charge, la magistrature, les honoraires

quoque, adv. : aussi

pomum, i, n. : fruit

vos, vestrum : vous

laurus, i, f. : laurier

proximus, a, um : proche , tout proche, tout à côté

myrtus, i, f : le myrte (plante verte)

55

sic, adv. : ainsi

pono, is, ere, posui, situm : 1. poser 2. déposer 3. placer, disposer 4. installer 5. présenter, établir

misceo, es, ere, ui, mixtum : mélanger

odor, oris, m. : odeur, parfum

rusticus, i, m. : paysan (donner un sens fort à l’asyndète), campagnard

Corydon,onis,m : Corydon ( berger poète « auteur » de la bucolique)

Alexis : Alexis (berger aimé de son maître, et de Corydon)

si, conj. : si

certo, as, are : combattre, concourir, rivaliser

concedo, is, ere, cessi, cessum : 1. s'en aller, se retirer 2. abandonner, concéder, admettre, renoncer à, pardonner

Iollas : Iollas, maître d’Alexis (ce nom -Iollas- est d’origine troyenne)

eheu, inv. : hélas !

volo, vis, velle, volui : vouloir

miser, a, um : malheureux

auster, tri, m. : l’auster, violent vent du sud 

perditus, a, um : perdu, malheureux (s e amore)

liquidus, a, um : liquide, fluide, coulant, clair, limpide

immito, is, ere, immisi, immissum : lâcher contre , lancer contre , déchaîner contre

fons, fontis, m. : la source, la fontaine, l'eau (poétique); la cause, le principe

aper, apri, m. : sanglier

60

fugio, is, ere, fugi : s'enfuir, fuir

demens, entis : fou, dément

habito, as, are : habiter

deus, i, m. : le dieu

Dardanius, a, um : dardanien, troyen

Paris, idis, m. : Pâris

Pallas, adis, f. : Pallas, Minerve, Athèna

condo, is, ere, didi, ditum : cacher, enfermer, enterrer, fonder, bâtir (condere urbem : fonder une ville)

arx, arcis, f. : citadelle, ville fortifiée, ville (arces complète colat)

colo, is, ere, colui, cultum : honorer, cultiver, habiter

placeo, es, ere, cui, citum : (traduire l’asyndète) 1.plaire, être agréable 2. paraître bon, agréer

ante, prép. +acc. : devant, avant, de préférence à

omnis, e : tout

torvus, a, um : qui regarde de travers, à l’oeil torve, farouche, menaçant (encore une asyndète ! ...)

leaena,ae,f : la lionne

lupus, i, m. : loup

sequor, eris, i, secutus sum : 1. suivre 2. poursuivre 3. venir après 4. tomber en partage

capella, ae, f. : petite chèvre, chevrette

floreo, es, ere, ui : 1. fleurir, être en fleur 2. être fleuri de, garni de

cytisum,i,n : le cytise (plante aux fleurs jaunes, en forme de grappes)

lascivus, a, um : folâtre, capricieux ; lascif, licencieux

65

traho, is, ere, traxi, tractum : 1. tirer 2. solliciter, attirer 3. traîner, entraîner 4. extraire 5. allonger, prolonger 6. différer, retarder

suus, a, um : adj. : son; pronom : le sien, le leur

voluptas, atis, f. : plaisir, volupté (terme très fort ; vocabulaire épicurien)

aspicio, is, ere, spexi, spectum : regarder, examiner, considérer, voir

aratrum, i, n. : araire (charrue dépourvue de roues qu’on suspendait au joug des boeufs pour aller au travail ou en revenir)

jugum, i, n. : le joug (ablatif instrumental)

refero, fers, ferre, tuli, latum : 1. reporter 2. porter en retour, rapporter

suspensus, a, um : suspendu, dépendant de, en suspens, incertain

juvencus, i, m. : le jeune taureau, le jeune boeuf

sol, solis, m. : soleil

cresco, is, ere, crevi, cretum : croître

decedo, is, ere, cessi, cessum : partir, se retirer, décliner, mourir

duplico, as, are : doubler, multiplier par deux

umbra, ae, f. : ombre

tamen, adv. : cependant, pourtant

uro, is, ere, ussi, ustum : brûler

amor, oris, m. : amour

enim, inv. : car, en effet

modus, i, m. : mesure, limite, manière


Vocabulaire alphabétique :

addo, is, ere, didi, ditum : ajouter

adsum, es, esse, adfui : être présent ; assister, aider

Alexis : Alexis (berger aimé de son maître, et de Corydon)

Amaryllis,idis,f : bergère

amo, as, are : aimer, être amoureux

amor, oris, m. : amour

anethum,i,n : aneth (plante odoriférante), fenouil ?

ante, prép. +acc. : devant, avant, de préférence à

aper, apri, m. : sanglier

aratrum, i, n. : araire (charrue dépourvue de roues qu’on suspendait au joug des boeufs pour aller au travail ou en revenir)

arx, arcis, f. : citadelle, ville fortifiée, ville

aspicio, is, ere, spexi, spectum : regarder, examiner, considérer, voir

auster, tri, m. : l’auster, violent vent du sud 

bene, adv. : bien, bon (adv)

calathus, i m : corbeille, panier (mot grec)

calta,ae, f (caltha) : le souci (plante)

canus, a, um : blanc (en parlant habituellement des cheveux ou de la barbe)

capella, ae, f. : petite chèvre, chevrette

carpo, is, ere, carpsi, carptum : cueillir, harceler, affaiblir

casia, ae, f : cassie (variété de laurier très parfumé), ou bien cannelier (dont l’écorce broyée donne la cannelle) ? Pline l’Ancien dit qu’on en fait des couronnes...

castaneus,a,um : de châtaignier

cereus, a, um : de cire, en cire, couleur de cire (jaune clair, ou vert clair)

certo, as, are : combattre, concourir, rivaliser

colo, is, ere, colui, cultum : honorer, cultiver, habiter

concedo, is, ere, cessi, cessum : 1. s'en aller, se retirer 2. abandonner, concéder, admettre, renoncer à, pardonner

condo, is, ere, didi, ditum : cacher, enfermer, enterrer, fonder, bâtir (condere urbem : fonder une ville)

Corydon,onis,m : Corydon ( berger poète « auteur » de la bucolique)

cresco, is, ere, crevi, cretum : croître

cytisum,i,n : le cytise (plante aux fleurs jaunes, en forme de grappes)

Dardanius, a, um : dardanien, troyen

decedo, is, ere, cessi, cessum : partir, se retirer, décliner, mourir

demens, entis : fou, dément

deus, i, m. : le dieu

duplico, as, are : doubler, multiplier par deux

ecce, inv. : voici, voici que

eheu, inv. : hélas !

enim, inv. : car, en effet

fero, fers, ferre, tuli, latum : porter, supporter, rapporter

floreo, es, ere, ui : 1. fleurir, être en fleur 2. être fleuri de, garni de

flos, oris, m. : fleur

fons, fontis, m. : la source, la fontaine, l'eau (poétique); la cause, le principe

fugio, is, ere, fugi : s'enfuir, fuir

habito, as, are : habiter

herba, ae, f. : herbe

honos, oris, m. : l'honneur, l'hommage, la charge, la magistrature, les honoraires

huc, adv. : ici (avec mvt)

immito, is, ere, immisi, immissum : lâcher contre , lancer contre

intexo, is, ere, texui, textum : tisser, entrelacer, mêler (voc pictural)

Iollas : Iollas, maître d’Alexis (ce nom -Iollas- est d’origine troyenne)

ipse, ipsa, ipsum : même (moi-même, toi-même, etc.)

jugum, i, n. : le joug

jungo, is, ere, junxi, junctum : joindre, apparier

juvencus, i, m. : le jeune taureau, le jeune boeuf

lanugo, inis, f. : 1. la laine 2. le duvet, la barbe naissante

lascivus, a, um : folâtre, capricieux ; lascif, licencieux

laurus, i, f. : laurier

leaena,ae,f : la lionne

lilium,ii,n : le lis

liquidus, a, um : liquide, fluide, coulant, clair, limpide

lupus, i, m. : loup

luteolus,a,um : jaune clair, jaunâtre

malum, i, n. ( a long) : pomme

misceo, es, ere, ui, mixtum : mélanger

miser, a, um : malheureux

mitto, is, ere, misi, missum : I. 1. envoyer 2. dédier 3. émettre 4. jeter, lancer II. laisser aller, congédier

modus, i, m. : mesure, limite, manière

myrtus, i, f : le myrte (plante verte)

nais, idis, f. : naïade

narcissus,i,m : le narcisse (fleur blanche ou jaune)

nux, nucis, f. : la noix, le fruit

nympha, ae, f. : nymphe

odor, oris, m. : odeur, parfum

oleo, es, ere, ui : sentir (= avoir une odeur)

omnis, e : tout

Pallas, adis, f. : Pallas, Minerve, Athèna

palleo, es, ere, ui : être pâle, pâlir

papaver, eris, n. : pavot

Paris, idis, m. : Pâris

perditus, a, um : perdu, malheureux

pingo, is, ere, pinxi, pictum : peindre

placeo, es, ere, cui, citum : 1.plaire, être agréable 2. paraître bon, agréer

plenus, a, um : 1. plein 2. rassasié, entier, complet, abondamment pourvu

pomum, i, n. : fruit

pono, is, ere, posui, situm : 1. poser 2. déposer 3. placer, disposer 4. installer 5. présenter, établir

proximus, a, um : proche , tout proche, tout à côté

prunum,i,n : prune

quoque, adv. : aussi

refero, fers, ferre, tuli, latum : 1. reporter 2. porter en retour, rapporter

rusticus, i, m. : paysan, campagnard

sequor, eris, i, secutus sum : 1. suivre 2. poursuivre 3. venir après 4. tomber en partage

si, conj. : si

sic, adv. : ainsi ; sic... ut : ainsi... que

sol, solis, m. : soleil

suavis, e : doux, agréable

summus, a, um : superlatif de magnus ; très grand, très haut, extrême

suspensus, a, um : suspendu, dépendant de, en suspens, incertain

suus, a, um : adj. : son; pronom : le sien, le leur

tamen, adv. : cependant, pourtant

tener, era, erum (2 e brefs) : tendre

torvus, a, um : qui regarde de travers, à l’oeil torve, farouche, menaçant

traho, is, ere, traxi, tractum : 1. tirer 2. solliciter, attirer 3. traîner 4. extraire 5. allonger, prolonger 6. différer, retarder

tum, adv. : alors

umbra, ae, f. : ombre

uro, is, ere, ussi, ustum : brûler

vaccinium,ii,n : 1 le myrtillier ; 2 la myrtille (fruit violet sombre )

viola,ae,f : violette

volo, vis, velle, volui : vouloir

voluptas, atis, f. : volupté (terme très fort)

vos, vestrum : vous


Vocabulaire par ordre de fréquence :

fréquence 1 :

addo, is, ere, didi, ditum : ajouter

adsum, es, esse, adfui : être présent (ades doit se traduire ici par « viens », à cause de huc); assister, aider

amo, as, are : aimer, être amoureux

amor, oris, m. : amour

ante, prép. +acc. : devant, avant, de préférence à

bene, adv. : bien, bon (adv)

deus, i, m. : le dieu

enim, inv. : car, en effet

fero, fers, ferre, tuli, latum : porter, supporter, rapporter

fugio, is, ere, fugi : s'enfuir, fuir

honos, oris, m. : l'honneur, l'hommage, la charge, la magistrature, les honoraires

ipse, ipsa, ipsum : même (moi-même, toi-même, etc.)

miser, a, um : malheureux

mitto, is, ere, misi, missum : I. 1. envoyer 2. dédier 3. émettre 4. jeter, lancer II. laisser aller, congédier

modus, i, m. : mesure, limite, manière

omnis, e : tout

placeo, es, ere, cui, citum : 1.plaire, être agréable 2. paraître bon, agréer

pono, is, ere, posui, situm : 1. poser 2. déposer 3. placer, disposer 4. installer 5. présenter, établir

proximus, a, um : proche , tout proche, tout à côté

quoque, adv. : aussi

refero, fers, ferre, tuli, latum : 1. reporter 2. porter en retour, rapporter

sequor, eris, i, secutus sum : 1. suivre 2. poursuivre 3. venir après 4. tomber en partage

si, conj. : si

sic, adv. : ainsi ; sic... ut : ainsi... que

sol, solis, m. : soleil

suus, a, um : adj. : son; pronom : le sien, le leur

tamen, adv. : cependant, pourtant

traho, is, ere, traxi, tractum : 1. tirer 2. solliciter, attirer 3. traîner 4. extraire 5. allonger, prolonger 6. différer, retarder

tum, adv. : alors

volo, vis, velle, volui : vouloir

voluptas, atis, f. : volupté (terme très fort)

vos, vestrum : vous

fréquence 2 :

aspicio, is, ere, spexi, spectum : regarder, examiner, considérer, voir

colo, is, ere, colui, cultum : honorer, cultiver, habiter

concedo, is, ere, cessi, cessum : 1. s'en aller, se retirer 2. abandonner, concéder, admettre, renoncer à, pardonner

condo, is, ere, didi, ditum : cacher, enfermer, enterrer, fonder, bâtir (condere urbem : fonder une ville)

cresco, is, ere, crevi, cretum : croître

fons, fontis, m. : la source, la fontaine, l'eau (poétique); la cause, le principe

herba, ae, f. : herbe

huc, adv. : ici (avec mvt)

jugum, i, n. : le joug (ablatif instrumental)

jungo, is, ere, junxi, junctum : joindre, apparier

misceo, es, ere, ui, mixtum : mélanger

perditus, a, um : perdu, malheureux (s e sum amore)

plenus, a, um : 1. plein 2. rassasié, entier, complet, abondamment pourvu

summus, a, um : superlatif de magnus. très grand, très haut, extrême

tener, era, erum ( 2 e brefs): tendre

umbra, ae, f. : ombre

fréquence 3 :

arx, arcis, f. : citadelle, ville fortifiée, ville (arces complète colat)

certo, as, are : combattre, concourir, rivaliser

ecce, inv. : voici, voici que

pomum, i, n. : fruit

uro, is, ere, ussi, ustum : brûler

fréquence 4 :

carpo, is, ere, carpsi, carptum : cueillir, harceler, affaiblir

decedo, is, ere, cessi, cessum : partir, se retirer, décliner, mourir

flos, oris, m. : fleur

liquidus, a, um : liquide, fluide, coulant, clair, limpide

nympha, ae, f. : nymphe

odor, oris, m. : odeur, parfum

Ne pas apprendre :

Alexis : Alexis (berger aimé de son maître, et de Corydon)

Amaryllis,idis,f : bergère

anethum,i,n : aneth (plante odoriférante), fenouil ?

aper, apri, m. : sanglier

aratrum, i, n. : araire (charrue dépourvue de roues qu’on suspendait au joug des boeufs pour aller au travail ou en revenir)

auster, tri, m. : l’auster, violent vent du sud ;

calathus, i m : corbeille, panier (mot grec)

calta,ae, f (caltha) : le souci (plante)

canus, a, um ( a long) : blanc (en parlant habituellement des cheveux ou de la barbe)

capella, ae, f. : petite chèvre, chevrette

casia, ae, f : cassie  (variété de laurier très parfumé), ou bien cannelier (dont l’écorce broyée donne la cannelle) ? Pline l’Ancien dit qu’on en fait des couronnes...

castaneus,a,um : de châtaignier

cereus, a, um : de cire, en cire, couleur de cire (jaune clair, ou vert clair)

Corydon,onis,m : Corydon ( berger poète « auteur » de la bucolique)

cytisum,i,n : le cytise (plante aux fleurs jaunes, en forme de grappes)

Dardanius, a, um : dardanien, troyen

demens, entis : fou, dément

duplico, as, are : doubler, multiplier par deux

eheu, inv. : hélas !

floreo, es, ere, ui : 1. fleurir, être en fleur 2. être fleuri de, garni de

habito, as, are : habiter

immito, is, ere, immisi, immissum : lâcher contre , lancer contre

intexo, is, ere, texui, textum : tisser, entrelacer, mêler (voc pictural)

Iollas : Iollas, maître d’Alexis (ce nom -Iollas- est d’origine troyenne)

juvencus, i, m. : le jeune taureau, le jeune boeuf

lanugo, inis, f. : 1. la laine 2. le duvet, la barbe naissante

lascivus, a, um : folâtre, capricieux ; lascif, licencieux

laurus, i, f. : laurier

leaena,ae,f : la lionne

lilium,ii,n : le lis

lupus, i, m. : loup

luteolus,a,um : jaune clair, jaunâtre

malum,i,n (a long) : pomme, coing, pêche, grenade, citron ...

myrtus, i, f : le myrte (plante verte)

nais, idis, f. : naïade

narcissus,i,m : le narcisse (fleur blanche ou jaune)

nux, nucis, f. : la noix, le fruit

oleo, es, ere, ui : sentir (= avoir une odeur)

Pallas, adis, f. : Pallas, Minerve, Athèna

palleo, es, ere, ui : être pâle, pâlir

papaver, eris, n. : pavot

Paris, idis, m. : Pâris

pingo, is, ere, pinxi, pictum : peindre

prunum,i,n : prune (scansion : cas exceptionnel d’hiatus du a bref, suivi d’honos)

rusticus, i, m. : paysan, campagnard

suavis, e : doux, agréable, suave

suspensus, a, um : suspendu, dépendant de, en suspens, incertain

torvus, a, um : qui regarde de travers, à l’oeil torve, farouche, menaçant

vaccinium,ii,n : 1 le myrtillier ; 2 la myrtille (fruit violet sombre)

viola,ae,f : violette

Traduction au plus près du texte :

« Huc ades, o formose puer : tibi lilia plenis 45

ecce ferunt Nymphae calathis ; tibi candida Nais,

pallentes violas et summa papavera carpens,

narcissum et florem jungit bene olentis anethi ;

tum, casia atque aliis intexens suavibus herbis,

mollia luteola pingit vaccinia calta. 50

Ipse ego cana legam tenera lanugine mala,

castaneasque nuces, mea quas Amaryllis amabat ;

addam cerea pruna  - honos erit huic quoque pomo - ;

et vos, o lauri, carpam, et te, proxima myrte,

sic positae quoniam suaves miscetis odores. 55


« Viens ici, bel enfant : pour toi, avec leurs corbeilles (calathis) pleines,

voici que les Nymphes portent des lys ; pour toi, une blanche Naïade,

cueillant des violettes pâlissantes et de très hauts pavots,

apparie le narcisse et la fleur d’aneth qui sent bon ;

alors, en <les> entrelaçant de cannelle et d’autres herbes agréables,

elle rehausse les souples myrtilliers avec un souci jaune. 50

Moi-même, je ramasserai des coings cendrés (cana) au délicat duvet,

et les fruits des châtaigners qu’adorait ma chère Amaryllis ;

j’ajouterai des prunes couleur de cire – ce sera un hommage pour ce fruit également - ;

et vous, lauriers, je vous cueillerai, ainsi que toi, myrte toute proche,

puisque ainsi disposées vous mêlez vos suaves parfums. 55


« Rusticus es, Corydon ! nec munera curat Alexis,

nec, si muneribus certes, concedat Iollas.

Eheu ! quid volui misero mihi ? floribus Austrum

perditus et liquidis immisi fontibus apros !

Quem fugis, a ! demens ! Habitarunt di quoque silvas, 60

Dardaniusque Paris. Pallas quas condidit arces

ipsa colat ! nobis placeant ante omnia silvae !

Torva leaena lupum sequitur, lupus ipse capellam ;

florentem cytisum sequitur lasciva capella,

te Corydon, o Alexi ; trahit sua quemque voluptas. 65

Aspice, aratra jugo referunt suspensa juvenci

et sol crescentes decedens duplicat umbras ;

me tamen urit amor ; quis enim modus adsit amori ?


« Tu n’es qu’un paysan, Corydon ! Alexis n’a cure de tes cadeaux,

et, même si tu rivalisais <avec lui> de cadeaux, Iollas ne renoncerait pas.

Hélas ! Qu’ai-je voulu – pour mon malheur (litt pour moi malheureux) - ? contre mes fleurs,

fou d’amour, j’ai déchaîné l’auster, et j’ai lancé les sangliers dans les sources limpides !

Qui fuis-tu, hélas ! insensé ! Les dieux ont habité aussi les forêts, 60

comme (-que) le dardanien Pâris ; que Pallas elle-même honore (v 62 subj de souhait) les cités

qu’elle a fondées (v61) ; mais (as.), qu’à nous (à moi ?) plaisent par-dessus tout les forêts !

Et pourtant (as.), la lionne menaçante poursuit le loup, et le loup la chevrette ;

la folâtre chevrette recherche le cytise en fleur,

Corydon te <recherche>, Alexis ; son propre plaisir entraîne chacun... 65

Regarde ! les boeufs rapportent les araires suspendues à leur joug

et le soleil déclinant multiplie par deux les ombres qui grandissent ;

pourtant moi, l’amour me brûle ; en effet, quelle limite peut-il exister pour l’amour ?


« Traduction » de Paul Valéry (1944) :

« Viens ici, bel enfant, à toi, pleines de lis,

Vois les corbeilles que les nymphes te présentent,

Et la blanche Naïade y joint la violette

Pâle, et quelque narcisse et l’odorant fenouil.

Elle tresse pour toi des herbes odorantes,

Composant leurs couleurs dans un tendre bouquet.

Moi, je te choisirai des coings à douce laine,

Des châtaignes, des noix qu’aimait Amaryllis,

Et vous, myrtes, lauriers, vous que je cueille ensemble

Afin que vous mêliez vos suaves odeurs. 55


« Ô rustre ! Tes présents, Alexis les dédaigne !

Iollas l’emporterait dans la course aux cadeaux.

Hélas ! Qu’ai-je voulu, déchaînant pour ma perte

L’ouragan sur mes fleurs, la harde en ma fontaine !

Insensé, tu me fuis ! Ici, les dieux vécurent, 60

Pâris et Dardanus. Que Pallas, constructrice,

Habite les cités, nous préférons nos bois.

La lionne poursuit le loup ; le loup, la chèvre,

Et la chèvre s’excite à chercher le cytise.

Toi, tu veux Alexis : chacun sa passion. 65

Vois, le soleil couchant fait les ombres plus longues,

Les taureaux sous le joug ramènent les charrues.

Mais moi, l’amour me brûle, et comment l’apaiser ?




Mots de liaisons


amour Athéna Minerve épicurisme folie/furor nature Pâris Alexandre

Valid XHTML 1.0!