Evandre - 50 69 plainte de Gallus 2

           

50 69 plainte de Gallus 2 (Bucolique 10 Gallus, Virgile)

Format pdf : Texte au format PDF

Nul n'échappe à Amour

Bucolique 10, v50-69

La plainte de Gallus, 2

Nul n’échappe à Amour


Ibo, et Chalcidico quae sunt mihi condita versu 50

carmina pastoris Siculi modulabor avena.

Certum est in silvis inter spelaea ferarum

malle pati, tenerisque meos incidere Amores

arboribus: crescent illae, crescetis, Amores !

Interea mixtis lustrabo Maenala Nymphis, 55

aut acres venabor apros. Non me ulla vetabunt

frigora Parthenios canibus circumdare saltus.

Jam mihi per rupes videor lucosque sonantes

ire ; libet Partho torquere Cydonia cornu

spicula. Tamquam haec sit nostri medicina furoris, 60

aut deus ille malis hominum mitescere discat !

Jam neque Hamadryades rursus nec carmina nobis

ipsa placent; ipsae rursus concedite silvae !

Non illum nostri possunt mutare labores ;

nec si frigoribus mediis Hebrumque bibamus 65

Sithoniasque nives hiemis subeamus aquosae,

nec si, cum moriens alta liber aret in ulmo,

Aethiopum versemus oves sub sidere Cancri.

omnia vincit Amor: et nos cedamus Amori ! »


Vocabulaire dans l’ordre du texte :

50

eo, is, ire, ivi, itum : aller

Chalcidicus, a, um : de Calchis (Eubée), dans le style chalcidique (Euphorion de Calchis était un poète lyrique grec, qui écrivait en distiques élégiaques)

condo, is, ere, didi, ditum : fonder, rédiger, composer ; cacher, enfermer, enterrer

versus, us, m., : 1. le sillon 2. la ligne, le vers

pastor, oris, m. : berger, pâtre

Siculus, i, m. : Sicilien (la Sicile est la patrie de Théocrite modèle grec des poètes bucoliques)

modulor, aris, atus sum : mesurer, régulariser, soumettre à un rythme, moduler

avena, ae, f : le chalumeau, le pipeau, la flûte

certus, a, um : certain ; certum est mihi : ma décision est prise de ..., je suis décidé à ...

spelaeum,i,n : tanière, repaire, grotte (mot transcrit du grec)

fera, ae, f. : la bête sauvage

malo, mavis, malle, malui : préférer, aimer mieux

patior, eris, i, passus sum : supporter, souffrir, être victime de, être agressé par

incido, is, ere, cidi : graver (attention à la scansion : i long) sur + abl

arbor, oris, f. : l'arbre

cresco, is, ere, crevi, cretum : croître

55

interea, adv. : entre-temps, pendant ce temps, dans l’intervalle

misceo, es, ere, ui, mixtum : mélanger

lustro, as, are : purifier par un sacrifice expiatoire ; parcourir

Maenala, orum n pl : le Ménale, mont d’Arcadie consacré à Pan

nympha, ae, f. : nymphe (mixtis...Nymphis : ablatif d’accompagnement = mixtus Nymphis)

acer, cris, cre : vif, ardent, âpre, rude, violent, fougueux

venor, aris, ari : chasser

aper, apri, m. : sanglier

veto, as, are, ui, itum : interdire, empêcher

Parthenius,a,um : du mont Parthénios (mont situé en Arcadie, tout près de l’Argolide)

canis, is, m. : chien

circumdo, as, are, dedi, datum : entourer, encercler

jam, adv. : déjà, à l'instant

mihi ... videor : je crois me voir

lucus, i, m. : bois sacré

sono, as, are, sonui, sonitum : sonner, résonner, faire du bruit

libet, v. inv. : il plaît

Parthus, i, m. : Parthe (les Parthes étaient des archers réputés)

torqueo, es, ere, torsi, tortum : 1. tordre, tourner , lancer, décocher 2. tourmenter, torturer

Cydonius,a,um : de Cydon (ville de Crète ; les Crétois étaient des archers réputés)

cornu, us, n. : corne, et, par métonymie de matière, l’arc fabriqué à partir de 2 cornes d’animal reliées par une lame métallique.

60

spiculum,i,n : le dard, la flèche

tamquam, adv. : comme, de même que, pour ainsi dire; tamquam si ou tamquam + subj  : comme si

haec : attribut de medicina

noster, tra, trum : adj. notre, nos pronom : le nôtre, les nôtres

medicina, ae, f. : la science de la médecine, la médecine; le remède, la potion, le soulagement

ille deus = Amor (aut <tanquam> ille deus...)

malum, i, n. : le mal, le malheur

homo, minis, m. : homme, humain

mitesco, is, ere : s'adoucir, mûrir

disco, is, ere, didici : apprendre

Hamadryades, um : Hamadryades, nymphes des chênes

rursus, inv. : en arrière ; de nouveau, à son (leur) tour ; au contraire

concedo,is,ere,cessi,cessum : s’éloigner, se retirer

placeo, es, ere, cui, citum : 1.plaire, être agréable 2. paraître bon, agréer

possum, potes, posse, potui : pouvoir

muto, as, are : 1. déplacer 2. changer, modifier 3. échanger

65

Hebrus,i,m : L’Hèbre, grand fleuve de Thrace, sur les bords duquel Orphée fut déchiré par les femmes en proie au délire dionysiaque

bibo, is, ere, bibi, bibitum : boire (pl poét )

Sithonius, a, um : sithonien ; les Sithoniens : tribu thrace des bords du Pont-Euxin, l’actuelle Mer Noire.

hiems, hiemis, m. : l'hiver

subeo, is, ire, ii, itum : aller sous, se présenter à, entrer dans, s’exposer à (pl poét )

aquosus,a,um : humide, pluvieux

morior, eris, i, mortuus sum : mourir

altus, a, um : haut, profond; le sommet de ...

liber, bri, m. : 1 partie vivante de l’écorce, écorce ; 2 livre

areo,es,ere,arui : se dessécher, être desséché, être fané

ulmus, i, f. : l'orme

Aethiopes, um, m.pl : les Éthiopiens (Éthiopie : pays qui marque la limite sud du monde connu des Romains)

verso, as, are : 1. tourner souvent, faire tourner, faire circuler, remuer 2. plier 3. présenter de façons diverses (pl poét )

sidus, eris, n. : étoile, astre, la constellation

Cancer, Cancri : le Cancer, signe zodiacal ; la constellation du Cancer est visible au plus fort de l’été

vinco, is, ere, vici, victum : vaincre

cedo, is, ere, cessi, cessum : 1. aller, marcher 2. s'en aller, se retirer devant ( + datif) 3. aller, arriver 4. céder, concéder


vocabulaire alphabétique :

acer, cris, cre : vif, ardent, âpre, rude, violent, fougueux

Aethiopes, um, m.pl : les Éthiopiens (Éthiopie : pays qui marque la limite sud du monde connu des Romains)

altus, a, um : haut, profond; le sommet de ...

aper, apri, m. : sanglier

aquosus,a,um : humide, pluvieux

arbor, oris, f. : l'arbre

areo,es,ere,arui : se dessécher, être desséché, être fané

avena, ae, f : le chalumeau, le pipeau, la flûte

bibo, is, ere, bibi, bibitum : boire

Cancer, Cancri : le Cancer, signe zodiacal ; la constellation du Cancer est visible au plus fort de l’été

canis, is, m. : chien

cedo, is, ere, cessi, cessum : 1. aller, marcher 2. s'en aller, se retirer devant ( + datif) 3. aller, arriver 4. céder, concéder

certus, a, um : certain ; certum est mihi : ma décision est prise de ..., je suis décidé à ...

Chalcidicus, a, um : de Calchis (Eubée), dans le style chalcidique (Euphorion de Calchis était un poète lyrique grec, qui écrivait en distiques élégiaques)

circumdo, as, are, dedi, datum : entourer, encercler

concedo,is,ere,cessi,cessum : s’éloigner, se retirer

condo, is, ere, didi, ditum : fonder, rédiger, composer ; cacher, enfermer, enterrer

cornu, us, n. : corne, et, par métonymie de matière, l’arc fabriqué à partir de 2 cornes d’animal reliées par une lame métallique.

cresco, is, ere, crevi, cretum : croître

Cydonius,a,um : de Cydon (ville de Crète ; les Crétois étaient des archers réputés)

disco, is, ere, didici : apprendre

eo, is, ire, ivi, itum : aller

fera, ae, f. : la bête sauvage

Hamadryades, um : Hamadryades, nymphes des chênes

Hebrus,i,m : L’Hèbre, grand fleuve de Thrace, sur les bords duquel Orphée fut déchiré par les femmes en proie au délire dionysiaque

hiems, hiemis, m. : l'hiver

homo, minis, m. : homme, humain

incido, is, ere, cidi : graver (attention à la scansion : i long) sur + abl

interea, adv. : entre-temps, pendant ce temps, dans l’intervalle

jam, adv. : déjà, à l'instant

liber, bri, m. : 1 partie vivante de l’écorce, écorce ; 2 livre

libet, v. inv. : il plaît

lucus, i, m. : bois sacré

lustro, as, are : purifier par un sacrifice expiatoire ; parcourir

Maenala, orum n pl : le Ménale, mont d’Arcadie consacré à Pan

malo, mavis, malle, malui : préférer, aimer mieux

malum, i, n. : le mal, le malheur

medicina, ae, f. : la science de la médecine, la médecine; le remède, la potion, le soulagement

misceo, es, ere, ui, mixtum : mélanger

mitesco, is, ere : s'adoucir, mûrir

modulor, aris, atus sum : mesurer, régulariser, soumettre à un rythme, moduler

morior, eris, i, mortuus sum : mourir

muto, as, are : 1. déplacer 2. changer, modifier 3. échanger

noster, tra, trum : adj. notre, nos pronom : le nôtre, les nôtres

nympha, ae, f. : nymphe

Parthenius,a,um : du mont Parthénios (mont situé en Arcadie, tout près de l’Argolide)

Parthus, i, m. : Parthe (les Parthes étaient des archers réputés)

pastor, oris, m. : berger, pâtre

patior, eris, i, passus sum : supporter, souffrir, être victime de, être agressé par

placeo, es, ere, cui, citum : 1.plaire, être agréable 2. paraître bon, agréer

possum, potes, posse, potui : pouvoir

rursus, inv. : en arrière ; de nouveau, à son (leur) tour ; au contraire

Siculus, i, m. : Sicilien (la Sicile est la patrie de Théocrit, modèle grec des poètes bucoliques)

sidus, eris, n. : étoile, astre, la constellation

Sithonius, a, um : sithonien ; les Sithoniens : tribu thrace des bords du Pont-Euxin, l’actuelle Mer Noire.

sono, as, are, sonui, sonitum : sonner, résonner, faire du bruit

spelaeum,i,n : tanière, repaire, grotte (mot transcrit du grec)

spiculum,i,n : le dard, la flèche

subeo, is, ire, ii, itum : aller sous, se présenter à, entrer dans, s’exposer à (pl poét )

tamquam, adv. : comme, de même que, pour ainsi dire; tamquam si ou tamquam + subj  : comme si

torqueo, es, ere, torsi, tortum : 1. tordre, tourner , lancer, décocher 2. tourmenter, torturer

ulmus, i, f. : l'orme

venor, aris, ari : chasser

verso, as, are : 1. tourner souvent, faire tourner, faire circuler, remuer 2. plier 3. présenter de façons diverses

versus, us, m., : 1. le sillon 2. la ligne, le vers

veto, as, are, ui, itum : interdire, empêcher

vinco, is, ere, vici, victum : vaincre


vocabulaire classé par ordre du fréquence :

fréquence 1 :

altus, a, um : haut, profond; le sommet de ...

cedo, is, ere, cessi, cessum : 1. aller, marcher 2. s'en aller, se retirer devant ( + datif) 3. aller, arriver 4. céder, concéder

certus, a, um : certain ; certum est mihi : ma décision est prise de ..., je suis décidé à ...

eo, is, ire, ivi, itum : aller

homo, minis, m. : homme, humain

jam, adv. : déjà, à l'instant

malum, i, n. : le mal, le malheur

morior, eris, i, mortuus sum : mourir

muto, as, are : 1. déplacer 2. changer, modifier 3. échanger

noster, tra, trum : adj. notre, nos pronom : le nôtre, les nôtres

patior, eris, i, passus sum : supporter, souffrir, être victime de, être agressé par

placeo, es, ere, cui, citum : 1.plaire, être agréable 2. paraître bon, agréer

possum, potes, posse, potui : pouvoir

tamquam, adv. : comme, de même que, pour ainsi dire; tamquam si ou tamquam + subj  : comme si

vinco, is, ere, vici, victum : vaincre


fréquence 2 :

acer, cris, cre : vif, ardent, âpre, rude, violent, fougueux

arbor, oris, f. : l'arbre

condo, is, ere, didi, ditum : fonder, rédiger, composer ; cacher, enfermer, enterrer

cornu, us, n. : corne, et, par métonymie de matière, l’arc fabriqué à partir de 2 cornes d’animal reliées par une lame métallique.

cresco, is, ere, crevi, cretum : croître

disco, is, ere, didici : apprendre

fera, ae, f. : la bête sauvage

lucus, i, m. : bois sacré

malo, mavis, malle, malui : préférer, aimer mieux

misceo, es, ere, ui, mixtum : mélanger

rursus, inv. : en arrière ; de nouveau, à son (leur) tour ; au contraire

sidus, eris, n. : étoile, astre, constellation

subeo, is, ire, ii, itum : aller sous, se présenter à, entrer dans, s’exposer à (pl poét )

torqueo, es, ere, torsi, tortum : 1. tordre, tourner , lancer, décocher 2. tourmenter, torturer


fréquence 3 :

bibo, is, ere, bibi, bibitum : boire

canis, is, m. : chien

hiems, hiemis, m. : l'hiver

incido, is, ere, cidi : graver (attention à la scansion : i long) sur + abl

interea, adv. : entre-temps, pendant ce temps, dans l’intervalle

libet, v. inv. : il plaît

verso, as, are : 1. tourner souvent, faire tourner, faire circuler, remuer 2. plier 3. présenter de façons diverses

versus, us, m., : 1. le sillon 2. la ligne, le vers

veto, as, are, ui, itum : interdire, empêcher


fréquence 4 :

circumdo, as, are, dedi, datum : entourer, encercler

nympha, ae, f. : nymphe


ne pas apprendre :

Aethiopes, um, m.pl : les Éthiopiens (Éthiopie : pays qui marque la limite sud du monde connu des Romains)

aper, apri, m. : sanglier

aquosus,a,um : humide, pluvieux

areo,es,ere,arui : se dessécher, être desséché, être fané

avena, ae, f : le chalumeau, le pipeau, la flûte

Cancer, Cancri : le Cancer, signe zodiacal ; la constellation du Cancer est visible au plus fort de l’été

Chalcidicus, a, um : de Calchis (Eubée), dans le style chalcidique (Euphorion de Calchis était un poète lyrique grec, qui écrivait en distiques élégiaques)

Cydonius,a,um : de Cydon (ville de Crète ; les Crétois étaient des archers réputés)

Hamadryades, um : Hamadryades, nymphes des chênes

Hebrus,i,m : L’Hèbre, grand fleuve de Thrace, sur les bords duquel Orphée fut déchiré par les femmes en proie au délire dionysiaque

liber, bri, m. : 1 partie vivante de l’écorce, écorce ; 2 livre

lustro, as, are : purifier par un sacrifice expiatoire ; parcourir

Maenala, orum n pl : le Ménale, mont d’Arcadie consacré à Pan

medicina, ae, f. : la science de la médecine, la médecine; le remède, la potion, le soulagement

mitesco, is, ere : s'adoucir, mûrir

modulor, aris, atus sum : mesurer, régulariser, soumettre à un rythme, moduler

Parthenius,a,um : du mont Parthénios (mont situé en Arcadie, tout près de l’Argolide)

Parthus, i, m. : Parthe (les Parthes étaient des archers réputés)

pastor, oris, m. : berger, pâtre

Siculus, i, m. : Sicilien (la Sicile est la patrie de Théocrite modèle grec des poètes bucoliques)

Sithonius, a, um : sithonien ; les Sithoniens : tribu thrace des bords du Pont-Euxin, l’actuelle Mer Noire.

sono, as, are, sonui, sonitum : sonner, résonner, faire du bruit

spelaeum,i,n : tanière, repaire, grotte (mot transcrit du grec)

spiculum,i,n : le dard, la flèche

ulmus, i, f. : l'orme

venor, aris, ari : chasser


Bucolique 10, v50-69

La plainte de Gallus, 2

Nul n’échappe à Amour

Traduction au plus près du texte


Ibo, et Chalcidico quae sunt mihi condita versu 50

carmina pastoris Siculi modulabor avena.

Certum est in silvis inter spelaea ferarum

malle pati, tenerisque meos incidere Amores

arboribus: crescent illae, crescetis, Amores !

Interea mixtis lustrabo Maenala Nymphis, 55

aut acres venabor apros. Non me ulla vetabunt

frigora Parthenios canibus circumdare saltus.

Jam mihi per rupes videor lucosque sonantes

ire ; libet Partho torquere Cydonia cornu

spicula. Tamquam haec sit nostri medicina furoris, 60

aut deus ille malis hominum mitescere discat !

Jam neque Hamadryades rursus nec carmina nobis

ipsa placent; ipsae rursus concedite silvae !

Non illum nostri possunt mutare labores ;

nec si frigoribus mediis Hebrumque bibamus 65

Sithoniasque nives hiemis subeamus aquosae,

nec si, cum moriens alta liber aret in ulmo,

Aethiopum versemus oves sub sidere Cancri.

omnia vincit Amor: et nos cedamus Amori ! »


J’irai, et les chants (carmina) que j’ai composés en vers Chalcidiques,

je les modulerai sur le pipeau d’un berger Sicilien.

Je suis décidé à préférer (malle), dans les forêts, parmi les tanières des bêtes sauvages,

souffrir et graver mes Amours sur de tendres

arbres : eux (= les arbres), ils croîtront, croissez, Amours !

Dans l’intervalle, mêlé aux Nymphes, je parcourrai le Ménale,

ou bien je chasserai les fougueux sangliers. Aucun frimas (frigora) ne m’empêchera

d’encercler de mes chiens les clairières du Parthénios.

Déjà, je crois me voir aller (ire) à travers les défilés et les bois sonores ;

il me plaît de décocher avec mon arc Parthe des flèches (spicula)

cydoniennes. Comme si c’était là un remède pour notre folie d’amour,

ou <comme si> ce dieu pouvait apprendre à s’adoucir à cause des malheurs des hommes !

Mais déjà, à leur tour, ni les Hamadryades ni les vers eux-mêmes (ipsa) ne nous

plaisent <plus> ; vous-mêmes, forêts, éloignez-vous à votre tour !

Nos souffrances ne peuvent le <faire> changer ;

non, même si au milieu des frimas, je buvais <l’eau de> l’Hèbre

et m’exposais aux neiges sithoniennes d’un hiver humide,

non, même si, alors que l’écorce se dessèche sur l’orme élevé,

je faisais circuler les brebis des Éthiopiens sous la constellation du Cancer.

Amour vainc tout : nous aussi, cédons à Amour ! »


Traduction de Paul Valéry (1944) :

Je m’en irai jouer, pâtre sicilien, 50

sur ma flûte des airs de style chalcidique.

Oui, mieux vaut, dans les bois, près des antres des fauves,

souffrir, graver mes vers d’amour sur l’arbre tendre ;

il grandit ; vous ferez comme lui, mon amour !

et puis, sur le Ménale errant parmi les nymphes, 55

courant le sanglier, je braverai le froid,

ma meute cernera le mont Parthénius,

et je me vois déjà, dans ces sites sonores,

tirant sur l’arc du Parthe, une flèche crétoise.

mais de ma passion sont-ce là des remèdes ? 60

nos maux apprendraient-ils la clémence à ce dieu ?

je me déprends déjà de ces Hamadryades

et des vers... Ô Forêts, laissez-moi revenir !

nos peines sur ce dieu cruel ne peuvent rien :

quand j’irais boire l’eau glaciale de l’Hèbre, 65

et quand j’endurerais pluie et neiges de Thrace,

ou que je mènerais mes brebis vers ces lieux

où grille l’orme, sous le signe du Cancer,

Amour résiste à tout : il nous faut lui céder.




Mots de liaisons


amour Amour (dieu) art berger chasse douleur hiver

Valid XHTML 1.0!