Evandre - 05 Portrait de Catilina

           

05 Portrait de Catilina (Catilina, Salluste)

Format pdf : Texte au format PDF

Energie et audace

Catilina V


Portrait de Catilina (108-62 av JC)


Lucius Catilina, nobili genere natus, fuit magna vi et animi et corporis, sed ingenio malo pravoque. Huic ab adulescentia bella intestina, caedes, rapinae, discordia civilis grata fuere, ibique1 juventutem suam exercuit. Corpus patiens inediae, algoris, vigiliae supra quam cuiquam2 credibile est.

Animus audax, subdolus, varius, cujus rei lubet simulator ac dissimulator; alieni adpetens, sui profusus; ardens in cupiditatibus; satis eloquentiae, sapientiae parum. Vastus animus immoderata, incredibilia, nimis alta semper cupiebat. Hunc, post dominationem Lucii Sullae, lubido maxuma invaserat rei publicae capiundae, neque id quibus modis adsequeretur, dum sibi regnum pararet, quicquam pensi habebat3. Agitabatur magis magisque in dies animus ferox inopia rei familiaris et conscientia scelerum, quae utraque iis artibus auxerat quas supra memoravi. Incitabant praeterea corrupti civitatis mores, quos4 pessuma ac divorsa inter se mala, luxuria atque avaritia, vexabant.

Res ipsa hortari videtur, quoniam, de moribus civitatis, tempus admonuit5, supra repetere6 ac paucis instituta majorum7 domi militiaeque, quo modo rem publicam habuerint quantamque reliquerint, ut paulatim immutata ex pulcherruma atque optuma pessuma ac flagitiosissuma facta sit, disserere.



VOCABULAIRE :

Fréquence 1 :

ac, atque : et

alienus,a,um : d'autrui

altus,a,um : haut, élevé; profond

ars, artis, f : art, technique ; moyen, procédé ; habileté ; métier

bonus,a,um : bon ( comparatif melior,or,us ; superlatif : optimus,a,um)

civitas,atis,f : citoyenneté ; cité

in dies : de jour en jour

domi militiaeque : en temps de paix et en temps de guerre

dum : + ind : pendant que, jusqu’à ce que ; + subj : pourvu que

fio,fis,fieri, factus sum : devenir ; être fait (sert de passif à facio,is,ere)

genus,generis,n : naissance , race, genre

habeo,es,ere ui,itum : tenir, avoir ; habere + adv : traiter

ibi : là, y

ingenium,ii,n : caractère inné, nature, esprit

magis magisque : de plus en plus

malum,i,n : le mal, le fléau

malus,a,um : mauvais (comparatif : pejor,or,us ; superlatif : pessimus,a,um)

modus,i,m : moyen, manière

mos, moris : coutume, mœurs

paro,as,are,avi,atum : préparer, procurer

parum : adv trop peu

pauci,ae,a : peu nombreux

post + acc : après, depuis

quoniam : puisque

regnum,i : royauté, pouvoir suprême

relinquo,is,ere,reliqui,relictum : laisser, abandonner

res, rei f: chose, affaire, sujet (d’un discours, d’un livre etc. ...)

res familiaris : les biens, le patrimoine

res publica : l’état, le gouvernement, l’intérêt public

scelus,eris,n : crime, forfait

tempus,oris,n : le temps, le moment ; la circonstance ; l’occasion

uterque, utraque, utrumque : chacun des deux (emploi rare au pluriel : tous les deux)

varius,a,um : adaptable aux situations, changeant, opportuniste

vis (vim,vi ; vires, virium) : force, violence


fréquence 2 :

agito,as,are : pousser vivement, mettre en mouvement ; agiter ; discuter

augeo,es,ere,auxi, auctum : augmenter, accroître

caedes,is,f : le meurtre

cupio,is,ere,ivi,itum : désirer, avoir envie

diversus,a,um (divorsus) : opposé, d'avis divergent; distant

exerceo,es,ere,ui,itum : ne pas laisser en repos, exercer, employer

gratus,a,um + D : agréable à ; reconnaissant à l’égard de

libido,inis,f (lubido,inis) : désir, envie

majores,um : les ancêtres

praeterea : en outre

pulcher,pulchra, pulchrum : beau

repeto,is,ere : reprendre, refaire des recherches; recommencer; réclamer; chercher; se rappeler

sapientia,ae : faculté de jugement, sagesse, bon sens, intelligence


fréquence 3 :

admoneo,es,ere,ui,itum : faire souvenir, avertir,convier à ; rappeler à l’ordre.

ardeo,es,ere,arsi,arsum : brûler , être en feu

avaritia,ae,f : convoitise, avidité, cupidité

corrumpo,is,ere, corrupi, corruptum : détruire, détériorer, corrompre

cupiditas,atis,f : envie, désir, passion

hortor,aris,ari,atus sum : inviter à, encourager

inopia,ae : le manque, le défaut, la disette, privation ; la situation désastreuse

instituo,is,ere,ui,utum : instituer, établir (instituta,orum : les choses établies, les principes)

memoro,as,are : rappeler, mentionner ; célébrer

nimis,adv : trop, extrêmement

paulatim : peu à peu

vastus,a,um : vide; immense; insatiable, démesuré


fréquence 4 :

audax,acis,adj : audacieux, effronté,impudent

conscientia,ae : conscience ; connaissance partagée

eloquentia,ae : éloquence, facilité de parole, bagout

ferox,ocis : fougueux, sauvage, sans frein, fier

invado,is,ere,si,sum : marcher dans ou sur ; envahir

luxuria,ae,f : exubérance, surabondance, goût du luxe,luxe

quilibet (quilubet), quaelibet, quodlibet : celui qu’on voudra, n’importe qui

vexo,as,are : ravager, tourmenter

vigilia,ae f: veille, insomnie ; garde de nuit ; sentinelle


ne pas apprendre

adpetens,entis + génitif : avide de

adsequor,eris,i,secutus sum : atteindre, parvenir à, obtenir

algor,oris : le froid

bella intestina n pl: les guerres intestines, guerres civiles

credibilis,is, e : croyable (incredibilis,is,e : incroyable)

discordia,ae,f : la discorde

dissero,is,ere,rui,sertum : exposer

dissimulator,oris : dissimulateur, secret

dominatio,onis : pouvoir absolu, tyrannie, dictature

flagitiosus,a,um : criminel, infâme, honteux

immoderatus,a,um : sans mesure, démesuré, excessif

immuto,as,are : modifier, changer

incito,as,are : stimuler ; inciter, pousser à

inedia,ae : la diète, la faim, le manque de nourriture

patiens, entis + génitif : endurant dans, capable de supporter

pravus,a,um : dépravé

profusus,a,um : qui répand sans compter, prodigue de, généreux

rapinae,arum : produits du butin, vols, rapines

simulator,oris : simulateur, capable de feindre, de faire semblant

subdolus,a,um : rusé, fourbe

supra : plus haut ; supra ... quam : plus que 

Découpage en fragments cohérents

  1. Lucius Catilina,

  2. nobili genere natus,

  3. fuit magna vi et animi et corporis,

  4. sed ingenio malo pravoque.

  5. ab adulescentia

  6. bella intestina, caedes, rapinae, discordia civilis

  7. huic grata fuere,

  8. ibique juventutem suam exercuit.

  9. Corpus patiens inediae, algoris, vigiliae

  10. supra quam cuiquam credibile est.

  11. Animus audax, subdolus, varius,

  12. cujus rei lubet simulator ac dissimulator;

  13. alieni adpetens, sui profusus;

  14. ardens in cupiditatibus;

  15. satis eloquentiae, sapientiae parum.

  16. Vastus animus

  17. semper cupiebat

  18. immoderata, incredibilia, nimis alta.

  19. post dominationem Lucii Sullae,

  20. lubido maxuma rei publicae capiundae

  21. hunc invaserat,

  22. neque quicquam pensi habebat

  23. quibus modis id adsequeretur,

  24. dum sibi regnum pararet.

  25. animus ferox

  26. agitabatur magis magisque

  27. in dies

  28. inopia rei familiaris

  29. et conscientia scelerum,

  30. quae utraque auxerat

  31. iis artibus quas supra memoravi.

  32. Incitabant praeterea

  33. corrupti civitatis mores,

  34. quos pessuma ac divorsa inter se mala,

  35. luxuria atque avaritia,

  36. vexabant.

  37. Res ipsa hortari videtur,

  38. quoniam tempus admonuit,

  39. de moribus civitatis, supra repetere

  40. ac paucis disserere

  41. instituta majorum

  42. domi militiaeque,

  43. quo modo rem publicam habuerint

  44. quantamque reliquerint,

  45. ut paulatim immutata

  46. facta sit

  47. ex pulcherruma atque optuma

  48. pessuma ac flagitiosissuma.

Traduction juxtalinéaire

Lucius Catilina, Lucius Catilina,

nobili genere natus, né d’une noble famille,

fuit magna vi et animi et corporis, fut d’une grande force et d’esprit et de corps,

sed ingenio malo pravoque. mais d’un caractère mauvais et dépravé.

ab adulescentia Dès l’adolescence,

bella intestina, caedes, rapinae, discordia civilis

les guerres intestines, les meurtres, les pillages, la discorde civile

huic grata fuere, furent agréables à celui-ci,

ibique juventutem suam exercuit. et il y employa sa jeunesse.

Corpus patiens inediae, algoris, vigiliae Un corps endurant à la faim, au froid, à l’insomnie

supra quam cuiquam credibile est. plus qu’il n’est croyable à quiconque.


Animus audax, subdolus, varius, Un esprit audacieux, rusé, changeant,

cujus rei lubet simulator ac dissimulator; simulateur et dissimulateur de la chose qu’il voulait ;

alieni adpetens, sui profusus; avide du bien d’autrui, prodigue du sien ;

ardens in cupiditatibus; brûlant dans ses passions ;

satis eloquentiae, sapientiae parum. assez d’éloquence, trop peu de sagesse.

Vastus animus Son esprit insatiable

semper cupiebat désirait toujours

immoderata, incredibilia, nimis alta. des choses excessives, incroyables, trop élevées.

post dominationem Lucii Sullae, Après la dictature de Sylla,

lubido maxuma rei publicae capiundae un très grand désir de s’emparer du pouvoir politique

hunc invaserat, avait envahi celui-ci,

neque quicquam pensi habebat et il n’avait aucun scrupule

quibus modis id adsequeretur, par quels moyens il atteindrait cela

dum sibi regnum pararet. pourvu qu’il se préparât la royauté .

animus ferox Son esprit impétueux

agitabatur magis magisque était de plus en plus tourmenté

in dies de jour en jour

inopia rei familiaris par la situation désastreuse de son patrimoine

et conscientia scelerum, et par la conscience de ses crimes,

quae utraque auxerat choses qu’il avait accrues toutes les deux

iis artibus quas supra memoravi. par les procédés que j’ai mentionnés plus haut.

Incitabant praeterea Le stimulaient en outre

corrupti civitatis mores, les moeurs corrompues de la cité,

quos pessuma ac divorsa inter se mala, que des maux exécrables et opposés entre eux,

luxuria atque avaritia, le goût du luxe et la cupidité,

vexabant. dévastaient.

Res ipsa hortari videtur, Le sujet lui-même semble <m’> exhorter,

quoniam tempus admonuit, puisque l’occasion m’y convie,

de moribus civitatis, supra repetere à reprendre des recherches de plus loin au sujet des moeurs de la cité,

ac paucis disserere et à exposer en peu de mots

instituta majorum les principes de nos ancêtres

domi militiaeque, en temps de paix et en temps de guerre,

quo modo rem publicam habuerint la manière dont ils ont traité l’Etat,

quantamque reliquerint, et combien grand ils l’ont laissé,

ut paulatim immutata comment, peu à peu modifiée,

facta sit elle (la civitas, ou la res publica...) est devenue,

ex pulcherruma atque optuma de splendide et excellente < qu’elle était>,

pessuma ac flagitiosissuma. exécrable et infâme.

Traduction au plus près du texte :


Lucius Catilina, né d’une noble famille, fut d’une grande force et d’esprit et de corps, mais d’un caractère mauvais et dépravé. Dès l’adolescence, les guerres intestines, les meurtres, les pillages, la discorde civile furent agréables à celui-ci, et il y employa sa jeunesse. Un corps endurant à la faim, au froid, à l’insomnie plus qu’il n’est croyable à quiconque.

Un esprit audacieux, rusé, changeant, simulateur et dissimulateur de tout ce qu’il voulait (litt. de la chose qu’il voulait : cujuslibet rei) ; avide du bien d’autrui, prodigue du sien ; brûlant dans ses passions ; assez d’éloquence, trop peu de sagesse. Son esprit insatiable désirait toujours des choses excessives, incroyables, trop élevées. Après la dictature de Sylla, un très grand désir de s’emparer du pouvoir politique avait envahi celui-ci, et il n’avait aucun scrupule sur les moyens d’atteindre cela (interrogation indirecte : littéralement : par quels moyens il atteindrait cela), pourvu qu’il se préparât la royauté (id et regnum sont sur le même plan). Son esprit impétueux était de plus en plus tourmenté de jour en jour par la situation désastreuse de son patrimoine et par la conscience de ses crimes, choses qu’il avait accrues toutes les deux par les procédés que j’ai mentionnés plus haut. Le stimulaient en outre les moeurs corrompues de la cité, que des maux exécrables et opposés entre eux, le goût du luxe et la cupidité, dévastaient.

Le sujet lui-même semble <m’> exhorter, puisque l’occasion m’y convie, à reprendre des recherches de plus loin au sujet des moeurs de la cité, et à exposer en peu de mots les principes de nos ancêtres en temps de paix et en temps de guerre, la manière dont ils ont traité l’Etat, et combien grand ils l’ont laissé, comment, peu à peu modifiée, il (la civitas, ou la res publica...) est devenu, de splendide et excellent < qu’elle était>, exécrable et infâme.




1 Ibique = in eis artibus

2 cuiquam : on ne trouve normalement quisquam que dans les phrases négatives; son emploi est justifié ici parce que la phrase équivaut à : ita ut nemini credibile est

3 neque… quicquam pensi habebat : pensi est un génitif partitif dépendant de quicquam (cf nihil novi, ou nihil reliqui…etc.) . L'expression latine nihil pensi habere signifie : ne pas se soucier de…, n'avoir pas scrupule à…

4 quos n'a pas pour antécédent mores, comme on pourrait le croire, mais "citoyens", idée qui est dans civitatis (on appelle cela un accord par syllepse)

5 tempus <me> admonuit : tempus signifie ici le moment favorable, l'occasion; admonuit (pousser à, convier) est employé absolument (donc, rajoutez "y")

6 repetere et disserere dépendent de hortari (inciter à)

7 instituta majorum (les principes de nos ancêtres) dépend de disserere, de même que les propositions introduites par quo modo, quantam et ut



Mots de liaisons


bravoure Catilina nature/culture

Valid XHTML 1.0!