Evandre - 50d : Prosopopée des Lois (2)

           

50d : Prosopopée des Lois (2) (Criton, Platon)

Format pdf : Texte au format PDF

La Cité est ta mère

Criton 50 d-e

Prosopopée des Lois (2)

La Cité est ta mère


(50d) (...)  « Φέρε γάρ, τί ἐγκαλῶν ἡμῖν καὶ τῇ πόλει ἐπιχειρεῖς ἡμᾶς ἀπολλύναι ; Οὐ πρῶτον μέν σε ἐγεννήσαμεν ἡμεῖς καὶ δι ΄ ἡμῶν ἐλάμβανεν τὴν μητέρα σου ὁ πατὴρ καὶ ἐφύτευσέν σε ; Φράσον οὖν , τούτοις ἡμῶν τοῖς νόμοις τοῖς περὶ τοὺς γάμους μέμφῃ τι ὡς οὐ καλῶς ἔχουσιν ; »

« Οὐ μέμφομαι », φαίην ἄν.

« Ἀλλὰ τοῖς περὶ τὴν τοῦ γενομένου τροφήν τε καὶ παιδείαν ἐν ᾗ καὶ σὺ ἐπαιδεύθης; ἢ οὐ καλῶς προσέταττον ἡμῶν οἱ ἐπὶ τούτῳ τεταγμένοι νόμοι παραγγέλλοντες τῷ πατρὶ τῷ σῷ σε ἐν μουσικῇ καὶ γυμναστικῇ παιδεύειν ;

- Καλῶς, φαίην ἄν.


Vocabulaire dans l'ordre du texte :

φέρε γάρ :eh bien, voyons! Allons!

ἐγ-καλέω,ῶ : reprocher, réclamer

πρῶτον μέν : d'abord

γεννάω,ῶ : engendrer, enfanter

λαμβάνω* : prendre, recevoir

φυτεύω : planter, engendrer

φράζω : expliquer, indiquer (Hom. méditer)

γάμος,ου (ὁ) : mariage

μέμφω +Δ : reprocher, blâmer

γενόμενος, ου (ὁ) : l'enfant

τροφή, ῆς (ἡ) : la nourriture

παιδεία, ας (ἡ) : éducation

προσ-τάττω : ordonner, assigner

*τάττω : ranger, établir, prescrire

παρ-αγγέλλω : annoncer, enjoindre, recommander

μουσική, ῆς (ἡ) : musique, arts libéraux, culture

γυμναστική, ῆς (ἡ) : gymnastique



Vocabulaire par ordre de fréquence :

Fréquence 1

γάμος,ου (ὁ) : mariage

λαμβάνω* : prendre, recevoir

πρῶτον μέν : d'abord

φέρε γάρ :eh bien, voyons! Allons!

Fréquence 2

ἐγ-καλέω,ῶ : reprocher, réclamer

προσ-τάττω : ordonner, assigner

*τάττω : ranger, établir, prescrire

φράζω : expliquer, indiquer (Hom. méditer)

Fréquence 3

μέμφω +Δ : reprocher, blâmer

παιδεία, ας (ἡ) : éducation

τροφή, ῆς (ἡ) : la nourriture

Ne pas apprendre

γεννάω,ῶ : engendrer, enfanter

γενόμενος, ου (ὁ) : l'enfant

γυμναστική, ῆς (ἡ) : gymnastique

μουσική, ῆς (ἡ) : musique, arts libéraux, culture

παρ-αγγέλλω : annoncer, enjoindre, recommander

φυτεύω : planter, engendrer


Grammaire :

φημί : l'optatif présent

l'impératif aoriste


Criton 50d: traduction au plus près du texte

Prosopopée des Lois (2)

Eh bien, voyons ! qu’est-ce que tu nous reproches, à nous et à la cité, pour entreprendre (littéralement : quoi nous reprochant… tu entreprends…) de nous anéantir ? D’abord, ne t’avons-nous pas engendré, nous, et, par notre intermédiaire, ton père n’a-t-il pas pris ta mère <comme épouse> et ne t’a-t-il pas conçu ? Explique donc : reproches-tu quelque chose à ces lois parmi nous qui concernent (au sujet du) le mariage, dans la pensée qu’elles ne sont pas bonnes ? »


Criton 50d Traduction H Petitmangin, ed de Gigord, Paris 1936

(...) « Dis-nous : quel grief as-tu donc contre nous et contre la cité, pour que tu essaies de nous anéantir ? Ne t’avons-nous pas premièrement mis au monde ? N’est-ce pas par notre intermédiaire que ton père a épousé ta mère et t’a donné ainsi naissance ? Explique-toi : as-tu quelque reproche à adresser à celles d’entre nous qui concernent le mariage et les considères-tu comme défectueuses ? » - « Je n’ai rien à leur reprocher, dirais-je. » - « Mais alors, blâmes-tu celles qui règlent les soins à donner à l’enfance et l’éducation que toi-même tu as reçue ? étaient-elles mauvaises, les prescriptions des lois qui concernent cet ordre de choses, lorsqu’elles faisaient un devoir à ton père de t’instruire dans la musique et dans la gymnastique ? » - « Ces prescriptions étaient louables », répondrais-je.





Mots de liaisons


cité éducation famille loi

Valid XHTML 1.0!