Evandre - 027 039 pourquoi aller à Rome

           

027 039 pourquoi aller à Rome (Bucolique 01 Tityre, Virgile)

Format pdf : Texte au format PDF

amours bucoliques et liberté

Buc I 26 39

Tityrus

Libertas, quae sera tamen respexit inertem,

Candidior postquam tondenti barba cadebat,

Respexit tamen et longo post tempore venit,

Postquam nos Amaryllis habet, Galatea reliquit. 30

Namque, fatebor enim, dum me Galatea tenebat,

Nec spes libertatis erat nec cura peculi.

Quamvis multa meis exiret victima saeptis,

Pinguis et ingratae premeretur caseus urbi,

Non umquam gravis aere domum mihi dextra redibat. 35

Meliboeus

Mirabar quid maesta deos, Amarylli, vocares,

Cui pendere sua patereris in arbore poma :

Tityrus hinc aberat. Ipsae te, Tityre, pinus,

Ipsi te fontes, ipsa haec arbusta vocabant.



Vocabulaire dans l'ordre du texte :

27

libertas, atis, f. : la liberté ; ou Libertas, atis, f : Liberté, déesse dont le temple se dressait sur l’Aventin

serus, a, um : tardif

respicio, is, ere, spexi, spectum : regarder derrière soi, tourner la tête pour regarder

iners, inertis : sans activité, sans énergie, inactif

postquam, conj. : après que (+ impft) ; maintenant que (+présent)

tondeo, es, ere, totondi, tonsum : raser, tondre, brouter

candidus, a, um : blanc

barba, ae, f. : barbe

cado, is, ere, cecidi, casum : tomber

longus, a, um : long

post, adv. : en arrière, derrière; après, ensuite; prép. : + Acc. : après

tempus, oris, n. : 1. le moment, l'instant, le temps 2. l'occasion 3. la circonstance, la situation

venio, is, ire, veni, ventum : venir

30

habeo, es, ere, bui, bitum : avoir (en sa possession), tenir (se habere : se trouver, être), considérer comme

Galatea,ae,f : Galatée (nom de bergère, ici ; chez Théocrite, nom d’une nymphe insensible à l’amour d’un cyclope)

dum, conj. : 1. + ind. = pendant que, jusqu'à ce que 2. + subj. : pourvu que, le temps suffisant pour que

fateor, eris, eri, fassus sum : reconnaître, avouer

enim, inv. : car, en effet

teneo, es, ere, ui, tentum : 1. tenir, diriger, atteindre 2. tenir, occuper 3. tenir, garder 4. maintenir, soutenir, retenir 5. lier 6. retenir, retarder, empêcher

nec, adv. : et...ne...pas; ni … ni…;

cura, ae, f. : soin, souci

peculium,ii,n : pécule (bien personnel d'un esclave, souvent acquis à force de travail, qui lui permet parfois de racheter sa liberté) ; épargne, réserves

quamvis, conj. : bien que ; quelque ... que, si ... que  (quamvis porte souvent sur un adj)

multus, a, um : en grand nombre (surtout au pl. : nombreux) ; le sg est ici poétique

exeo, is,ire, ii, itum : 1. sortir de, aller hors de 2. partir

victima, ae, f. : victime

saeptum, i, n. : l'enclos

pinguis, e : gras

ingratus, a, um : désagréable, déplaisant; ingrat

caseus, i, m : le fromage

premo, is, ere, pressi, pressum : presser, accabler, écraser

urbs, urbis, f. : ville

35

umquam, inv. : une seule fois ; avec une négation : jamais

gravis, e : sérieux, triste, lourd; alourdi

aes, aeris, n. : le bronze, le cuivre, la monnaie de cuivre, l’argent

domus, us, f. : maison ; domi : à la maison

dextra , ae, f. : la main droite

redeo, is, ire, ii, itum : revenir

quid : pourquoi

maestus, a, um : triste

voco, as, are : appeler, invoquer

pendeo, es, ere, pependi, - : être suspendu

suus, a, um : adj. : son; pr : le sien, le leur

patior,eris,i,passus sum : supporter, endurer, subir, souffrir, admettre

arbor, oris, f. : l'arbre

pomum, i, n. : fruit

hinc, adv. : d'ici

absum, es, esse, afui : être absent

pinus, i, f. : le pin

fons, fontis, m. : la source, la fontaine

arbustum, i, n : lieu planté d'arbres; verger ; au pl : arbres



Vocabulaire alphabétique :

absum, es, esse, afui : être absent

aes, aeris, n. : le bronze, le cuivre, la monnaie de cuivre, l’argent

arbor, oris, f. : l'arbre

arbustum, i, n : lieu planté d'arbres; verger ; au pl : arbres

barba, ae, f. : barbe

cado, is, ere, cecidi, casum : tomber

candidus, a, um : blanc

caseus, i, m : le fromage

cura, ae, f. : soin, souci

dextra , ae, f. : la main droite

domus, us, f. : maison ; domi : à la maison

dum, conj. : 1. + ind. = pendant que, jusqu'à ce que 2. + subj. : pourvu que, le temps suffisant pour que

enim, inv. : car, en effet

exeo, is,ire, ii, itum : 1. sortir de, aller hors de 2. partir

fateor, eris, eri, fassus sum : reconnaître, avouer

fons, fontis, m. : la source, la fontaine

Galatea,ae,f : Galatée (nom de bergère, ici ; chez Théocrite, nom d’une nymphe insensible à l’amour d’un cyclope)

gravis, e : sérieux, triste, lourd; alourdi

habeo, es, ere, bui, bitum : avoir (en sa possession), tenir (se habere : se trouver, être), considérer comme

hinc, adv. : d'ici

iners, inertis : sans activité, sans énergie, inactif

ingratus, a, um : désagréable, déplaisant; ingrat

libertas, atis, f. : la liberté ; ou Libertas, atis, f : Liberté, déesse dont le temple se dressait sur l’Aventin

longus, a, um : long

maestus, a, um : triste

multus, a, um : en grand nombre (surtout au pl. : nombreux) ; le sg est ici poétique

nec, adv. : et...ne...pas; ni … ni…;

patior,eris,i,passus sum : supporter, endurer, subir, souffrir, admettre

peculium,ii,n : pécule (bien personnel d'un esclave, souvent acquis à force de travail, qui lui permet parfois de racheter sa liberté) ; épargne, réserves

pendeo, es, ere, pependi, - : être suspendu

pinguis, e : gras

pinus, i, f. : le pin

pomum, i, n. : fruit

post, adv. : en arrière, derrière; après, ensuite; prép. : + Acc. : après

postquam, conj. : après que (+ impft) ; maintenant que (+présent)

premo, is, ere, pressi, pressum : presser, accabler, écraser

quamvis, conj. : bien que ; quelque ... que, si ... que  (quamvis porte souvent sur un adj)

quid : pourquoi

redeo, is, ire, ii, itum : revenir

respicio, is, ere, spexi, spectum : regarder derrière soi, tourner la tête pour regarder

saeptum, i, n. : l'enclos

serus, a, um : tardif

suus, a, um : adj. : son; pr : le sien, le leur

tempus, oris, n. : 1. le moment, l'instant, le temps 2. l'occasion 3. la circonstance, la situation

teneo, es, ere, ui, tentum : 1. tenir, diriger, atteindre 2. tenir, occuper 3. tenir, garder 4. maintenir, soutenir, retenir 5. lier 6. retenir, retarder, empêcher

tondeo, es, ere, totondi, tonsum : raser, tondre, brouter

umquam, inv. : une seule fois ; avec une négation : jamais

urbs, urbis, f. : ville

venio, is, ire, veni, ventum : venir

victima, ae, f. : victime

voco, as, are : appeler, invoquer


Vocabulaire par ordre de fréquence :


Fréquence 1 :

absum, es, esse, afui : être absent

cado, is, ere, cecidi, casum : tomber

cura, ae, f. : soin, souci

domus, us, f. : maison

dum, conj. : 1. + ind. = pendant que, jusqu'à ce que 2. + subj. : pourvu que, le temps suffisant pour que

enim, inv. : car, en effet

gravis, e : sérieux, triste, lourd; alourdi

habeo, es, ere, bui, bitum : avoir (en sa possession), tenir (se habere : se trouver, être), considérer comme

hinc, adv. : d'ici

longus, a, um : long

multus, a, um : en grand nombre (surtout au pl. : nombreux)

nec, adv. : et...ne...pas; ni … ni…;

patior,eris,i,passus sum : supporter, endurer, subir, souffrir, admettre

post, adv. : en arrière, derrière; après, ensuite; prép. : + Acc. : après

postquam, conj. : après que, maintenant que

premo, is, ere, pressi, pressum : presser, accabler, écraser

quamvis, conj. : bien que, quelque ... que, si ... que (porte souvent sur un adjectif)

quid : pourquoi

redeo, is, ire, ii, itum : revenir

suus, a, um : adj. : son; pr : le sien, le leur

tempus, oris, n. : 1. le moment, l'instant, le temps 2. l'occasion 3. la circonstance, la situation

teneo, es, ere, ui, tentum : 1. tenir, diriger, atteindre 2. tenir, occuper 3. tenir, garder 4. maintenir, soutenir, retenir 5. lier 6. retenir, retarder, empêcher

urbs, urbis, f. : ville; Rome (le plus souvent avec majuscule)

venio, is, ire, veni, ventum : venir

voco, as, are : appeler


Fréquence 2 :

arbor, oris, f. : l'arbre

dextra , ae, f. : la main droite

exeo, is,ire, ii, itum : 1. sortir de, aller hors de 2. partir

fateor, eris, eri, fassus sum : reconnaître, avouer

fons, fontis, m. : la source, la fontaine

ingratus, a, um : désagréable, déplaisant; ingrat ; qui paie mal

libertas, atis, f. : la liberté

umquam, inv. : une seule fois ; avec une négation : jamais


Fréquence 3 :

aes, aeris, n. : le bronze, le cuivre, la monnaie de cuivre, l'argent.

candidus, a, um : blanc

maestus, a, um : triste

pendeo, es, ere, pependi, - : être suspendu

pomum, i, n. : fruit

respicio, is, ere, spexi, spectum : regarder derrière soi, détourner le regard vers


Fréquence 4 :

iners, inertis : sans activité, sans énergie, inactif

pinguis, e : gras


Ne pas apprendre :

arbustum, i, n : lieu planté d'arbres; verger ; au pl : arbres

barba, ae, f. : barbe

caseus, i, m : le fromage

Galatea,ae,f : Galatée (nom de bergère, ici ; chez Théocrite, nom d’une nymphe insensible à l’amour d’un cyclope)

peculium,ii,n : pécule (bien personnel d'un esclave, souvent acquis à force de travail, qui lui permet parfois de racheter sa liberté) ; épargne, réserves

pinus, i, f. : le pin

saeptum, i, n. : l'enclos

serus, a, um : tardif

tondeo, es, ere, totondi, tonsum : raser, tondre, brouter

victima, ae, f. : victime




Traduction au plus près du texte :


Buc I 27 39

Tityrus

Libertas, quae sera tamen respexit inertem,

Candidior postquam tondenti barba cadebat,

Respexit tamen et longo post tempore venit,

Postquam nos Amaryllis habet, Galatea reliquit. 30

Namque, fatebor enim, dum me Galatea tenebat,

Nec spes libertatis erat nec cura peculi.

Quamvis multa meis exiret victima saeptis,

Pinguis et ingratae premeretur caseus urbi,

Non umquam gravis aere domum mihi dextra redibat. 35

Meliboeus

Mirabar quid maesta deos, Amarylli, vocares,

Cui pendere sua patereris in arbore poma :

Tityrus hinc aberat. Ipsae te, Tityre, pinus,

Ipsi te fontes, ipsa haec arbusta vocabant.



Tityre

Liberté, qui, quoique tardive, a tourné son regard vers <moi> l’indolent,

après qu’une barbe blanchissante se mit à tomber pour <celui qui> la rasait,

a tourné pourtant <vers moi> son regard et, longtemps après, est venue,

maintenant qu’Amaryllis nous tient, que Galatée nous a abandonné. 30

De fait, je l’avouerai en effet, tant que Galatée me retenait,

il n’y avait ni espoir de liberté, ni souci de pécule (d’<amasser un> pécule).

Si nombreuses que <fussent > les victimes <qui> sortaient de mes enclos,

et si gras que <fût> le fromage <qui> était pressé pour une ville ingrate (= qui payait mal),

jamais ma main droite ne retournait à la maison alourdie de monnaie, pour moi. 35

Mélibée

Je me demandais avec étonnement pourquoi, triste, Amaryllis, tu invoquais les dieux,

pour qui (en l’honneur de qui : datif d’intérêt) tu supportais que ses fruits restent suspendus dans l’arbre :

Tityre était loin d’ici. Toi, Tityre, ces pins eux-mêmes, (haec –v39- est en facteur commun)

ces sources elles-mêmes, ces vergers eux-mêmes t’appelaient.


Traduction de Paul Valéry, 1944 :

Tityre

La liberté, qui, tard, malgré ma négligence,

Me vint, daignant enfin s'intéresser à moi.

Ma barbe avait blanchi. Laissé par Galatée,

Amaryllis déjà m'avait pris pour amant. 30

Du temps de Galatée, je n'avais, je l'avoue,

Nul espoir d'être libre et nul souci d'argent.

Bien qu'à la ville chiche envoyant des victimes

En nombre, et que l'on fît ici de bon fromage,

Ce que je rapportais n'était jamais bien lourd. 35


Mélibée

Ô triste Amaryllis, pourquoi tant de prières,

Me disais-je, et pour qui ces offrandes de fruits?

C'est que Tityre était parti! Tityre, toi

Que les sources, les pins, les plantes réclamaient.


Mots de liaisons


amour argent esclavage liberté nature

Valid XHTML 1.0!