Evandre - Calpurnie, tu me manques

           

Calpurnie, tu me manques (Lettres Livre 07, Pline le Jeune)

Format pdf : Texte au format PDF

regret de l'épouse absente

Pline le Jeune

VII-5


C. PLINIVS CALPVRNIAE SVAE S.

Incredibile est quanto desiderio tui tenear. In causa amor primum, deinde quod non consuevimus abesse. Inde est quod magnam noctium partem in imagine tua vigil exigo; inde quod interdiu, quibus horis te visere solebam, ad diaetam tuam ipsi me, ut verissime dicitur, pedes ducunt; quod denique aeger et maestus ac similis excluso a vacuo limine recedo. Unum tempus his tormentis caret, quo in foro et amicorum litibus conteror. Aestima tu, quae vita mea sit, cui requies in labore, in miseria curisque solacium. Vale.


Vocabulaire :

Fréquence 1 :

a, prép. : + Abl. : à partir de, depuis, des alentours de; après un verbe passif = par

absum, es, esse, afui : être absent

ac, conj. : et, et aussi

amicus, a, um : ami (amicus, i, m. : l'ami)

amor, oris, m. : amour

deinde, adv. : ensuite

dico, is, ere, dixi, dictum : dire, appeler

duco, is, ere, duxi, ductum : I. tirer . tirer hors de . attirer 3. faire rentrer 4. compter, estimer II. conduire, emmener, épouser

inde, adv. : de là, donc (inde est quod : il s'ensuit que, de là vient que, c'est pourquoi)

ipse, a, um : (moi, toi, lui,...) même

labor, oris, m. : peine, souffrance, travail pénible

magnus, a, um : grand

nox, noctis, f. : nuit

pars, partis, f. : partie, côté

pes, pedis, m. : pied

primum, adv. : d'abord, pour la première fois

quantus, a, um, pr. excl et interr : quel (en parlant de grandeur)

similis, e : semblable

soleo, es, ere, solitus sum : avoir l'habitude de

tempus, oris, n. : . le moment, l'instant, le temps . l'occasion 3. la circonstance, la situation

ut, conj. : + ind. : quand, depuis que; comme, ainsi que; + subj; : pour que, que, de (but ou verbe de volonté), de sorte que (conséquence)

verus, a, um : vrai

vita, ae, f. : vie

Fréquence 2 :

careo, es, ere, ui : manquer de, être débarrassé de + ablatif

denique, adv. : enfin

exigo, is, ere, egi, actum : chasser, achever, réclamer; exigere vitam : passer toute sa vie (cf agere vitam, ou agere tempus)

forum, i, n. : marché, forum (lieu ou se traitent les affaires, et se jugent les procès, à Rome)

hora, ae, f. : heure

imago, inis, f. : imitation, image; représentation, imagination

vale, inv. : adieu, au revoir

Fréquence 3 :

aeger gra, grum : malade

aestimo, as, are : estimer, juger

limen, inis, n. : seuil, entrée; maison (par métonymie)

maestus, a, um : triste

recedo, is, ere, cessi, cessum : repartir, s'en aller; recedere ab + abl : s'en retourner loin de

tormentum, i, n. : machine de guerre, torture, tourment

vacuus, a, um : vide, déserté

Fréquence 4 :

desiderium, ii, n. : manque, désir; regret

solacium, ii, n. : le soulagement , la compensation, la consolation

viso, is, ere, visi, visum : voir, visiter, rendre visite à, aller voir



Ne pas apprendre :

contero, is, ere, trivi, tritum : user, accabler, assommer; consumer

diaeta, ae, f. : chambre, appartement

excludo, is, ere, clusi, clusum : ne pas laisser entrer, chasser (terme qui fait cliché : le romain pense à l'"amator exclusus" qui se heurte à la porte close de sa maîtresse)

incredibilis, e : incroyable

interdiu, inv. : le jour, pendant le jour

lis, litis, f. : procès, litige

miseria, ae, f. :le malheur, l'adversité, l'inquiétude, le souci

requies, etis, f. : repos

verissime, inv. : réellement, exactement

vigil, ilis : éveillé, qui tient éveillé




Traduction au plus près du texte :

Ma chère Calpurnia,

C'est incroyable, comme je suis saisi par un immense regret de toi. Ce qui en est la cause, c'est l'amour d'abord, puis le fait que nous ne sommes pas habitués à être séparés. De là il s'ensuit que je passe, éveillé, une grande partie de la nuit dans ton évocation ; de là, qu' en plein jour, aux heures où j'avais coutume de te rendre visite, mes pieds me conduisent d'eux-mêmes, comme on dit avec beaucoup d'exactitude, vers ta chambre; de là, qu'au bout du compte, malade, triste, et semblable à un homme à qui on a fermé la porte au nez, je m'en retourne des abords de ton seuil déserté. Un seul moment est exempt de ces tortures, celui où, sur le forum et dans les procès de mes amis, je tue le temps. Juge, toi, quelle est ma vie, pour laquelle le repos consiste dans le travail, et le soulagement dans l'inquiétude et les soucis. Adieu.

Pline


Travail sur traduction :

Ed Ernest Flammarion décembre 1933

Ou… comment on traduisait le latin dans les années trente…

VII 5

Pline à Calpurnie

On ne saurait croire à quel point je souffre de votre absence : d'abord parce que je vous aime, ensuite, parce que nous n'avons pas l'habitude d'être séparés. De là vient que je passe une grande partie des nuits à penser à vous; que pendant le jour et aux heures où j'avais coutume de vous voir, mes pieds, comme on dit, me portent d'eux-mêmes à votre appartement; et que, ne vous y trouvant pas, j'en reviens aussi triste et aussi honteux que si l'on m'avait refusé la porte. Le seul temps où je suis affranchi de ces tourments, c'est lorsque, au barreau, les affaires de mes amis viennent m'assaillir et m'accabler. Jugez quelle est la vie d'un homme qui ne trouve de repos que dans le travail, de soulagement que dans les soins et les fatigues. Adieu.



Mots de liaisons


amour mariage negotium regret séparation tristesse

Valid XHTML 1.0!