Evandre - 004 005 La famille de Lysias à Athènes

           

004 005 La famille de Lysias à Athènes (Contre Eratosthène (403 401?), Lysias)

Format pdf : Texte au format PDF

des métèques irréprochables

Contre Eratosthène 04-05


(4) Οὑμὸς πατὴρ Κέφαλος ἐπείσθη μὲν ὑπὸ Περικλέους εἰς ταύτην τὴν γῆν ἀφικέσθαι, ἔτη δὲ τριάκοντα ᾤκησε, καὶ οὐδενὶ πώποτε οὔτε ἡμεῖς οὔτε ἐκεῖνος δίκην οὔτε ἐδικασάμεθα οὔτε ἐφύγομεν, ἀλλ ΄ οὕτως ᾠκοῦμεν δημοκρατούμενοι ὥστε μήτε εἰς τοὺς ἄλλους ἐξαμαρτάνειν μήτε ὑπὸ τῶν ἄλλων ἀδικεῖσθαι. (5) Ἐπειδὴ δ ΄ οἱ τριάκοντα πονηροὶ καὶ συκοφάνται ὄντες εἰς τὴν ἀρχὴν κατέστησαν, φάσκοντες χρῆναι τῶν ἀδίκων καθαρὰν ποιῆσαι τὴν πόλιν καὶ τοὺς λοιποὺς πολίτας ἐπ ΄ ἀρετὴν καὶ δικαιοσύνην τραπέσθαι , τοιαῦτα λέγοντες οὐ τοιαῦτα ποιεῖν ἐτόλμων, ὡς ἐγὼ περὶ τῶν ἐμαυτοῦ πρῶτον εἰπὼν καὶ περὶ τῶν ὑμετέρων ἀναμνῆσαι πειράσομαι.



Contre Eratosthène 4-5 : vocabulaire dans l'ordre du texte :

4

οὑμός = ὁ ἐμός

πείθω, πείσω, ἔπεισα, πέπεικα : persuader

ὑπό + Γ : par, du fait de

ἀφικνέομαι, ἀφίξομαι, ἀφικόμην, ἀφῖγμαι : arriver, venir

ἔτος,ους (τό) : l'année

τριάκοντα : trente

οἰκέω : habiter

οὐδείς, οὐδεμία, οὐδέν : personne, rien; aucun

ἡμεῖς, ῶν : nous

δικάζομαι δίκην : intenter un procès

*φεύγω δίκην : être accusé

οὕτως...ὥστε... : de manière à, de telle sorte que

δημοκρατέομαι,οῦμαι : être gouverné démocratiquement, vivre sous le régime démocratique

ἐξ-αμαρτάνω : commettre une faute

ἀδικέομαι,οῦμαι : subir un tort, un dommage

5

συκοφάντης, ου (ὁ) : délateur, calomniateur, escroc, sycophante

φάσκω : déclarer, affirmer, prétendre

ἄδικος,ος,ον : injuste

καθαρός,ά,όν : pur, propre

λοιπός,ή,όν : qui reste, restant

ἐπί + Α : vers

ἀρετή,ῆς (ἡ) : la vertu

δικαιοσύνη,ης (ἡ) : la justice

τρέπω, τρέψω, ἔτραπον (ἔτρεψα), τέτροφα : tourner

ἐμαυτοῦ, ῆς : de moi-même (pronom réfléchi)

ἀνα-μιμνῃσκω : rappeler


Contre Eratosthène 4-5 : vocabulaire à apprendre :

Fréquence 1

*ἀφικνέομαι,οῦμαι : arriver, venir

δικάζομαι δίκην : intenter un procès

ἐμαυτοῦ, ῆς : de moi-même (pronom réfléchi)

ἡμεῖς, ῶν : nous

λοιπός,ή,όν : qui reste, restant

οἰκέω : habiter

οὐδείς, οὐδεμία, οὐδέν : personne, rien; aucun

οὕτως...ὥστε... : de manière à, de telle sorte que

*πείθω : persuader

ὑπό + Γ : par, du fait de

φάσκω : déclarer, affirmer, prétendre

*φεύγω δίκην : être accusé


Fréquence 2

ἄδικος,ος,ον : injuste


Fréquence 3

δικαιοσύνη,ης (ἡ) : la justice

καθαρός,ά,όν : pur, propre

συκοφάντης, ου (ὁ) : délateur, calomniateur, escroc, sycophante

*τρέπω : tourner


Verbes irréguliers, à apprendre

1 ἀφικνέομαι, ἀφίξομαι, ἀφικόμην, ἀφῖγμαι

1 πείθω, πείσω, ἔπεισα, πέπεικα

3 τρέπω, τρέψω, ἔτραπον (ἔτρεψα), τέτροφα


fiche de vocabulaire à établir sur δίκη (ἡ) les mots de même racine, et les mots associés


grammaire : ὥστε + indicatif : conséquence réelle, accomplie; + infinitif : conséquence virtuelle, éventuelle.


Lysias : Contre Ératosthène 04-05 : traduction au plus près du texte


Mon père Képhalos, d'une part, fut persuadé par Périclès de venir sur cette terre; il y habita d'autre part pendant trente ans (accusatif de temps); et jamais, ni nous ni lui n'avons intenté de procès à quiconque, ni n'avons été accusés par quiconque, bien au contraire : en vivant sous le régime démocratique, nous y avons habité de manière à ne pas commettre de faute vis-à-vis des autres, et à ne pas subir de tort du fait des autres. Mais lorsque les Trente, parce qu'ils étaient malhonnêtes et sycophantes, se furent installés au pouvoir, en prétendant qu'il fallait rendre la cité pure des gens injustes, et tourner le reste des citoyens vers la vertu et la justice, tout en disant de telles choses, ils osaient ne pas les faire, ainsi que moi, en plaidant d'abord pour mes affaires et pour les vôtres, j'essaierai de le rappeler.


COMPARAISON DE TRADUCTIONS :


Traduction Bodin, Paris, Hachette, 1934

Mon père Képhalos vint, sur les instances de Périclès, s'établir dans ce pays; il y vécut durant trente années et jamais il ne nous arriva, pas plus à nous qu'à lui, d'être ni accusateurs ni accusés: mais nous nous conduisîmes, tant que dura le régime démocratique, de manière à ne faire de tort à personne et à n'être inquiétés de personne. Bientôt les Trente, ces hommes pervers, ces sycophantes, prirent le pouvoir. Ils proclamaient la nécessité de débarrasser la ville des mauvais citoyens, et de porter les autres à la vertu et à la justice: ils le disaient du moins, mais ils faisaient tout le contraire, comme je vais essayer de vous le montrer, en commençant par vous parler de moi, pour vous rappeler ensuite ce qui vous touche vous-mêmes.


Traduction D et Pierre Waltz, ed Armand Colin, Paris 1934

Mon père Céphalos, cédant aux instances de Périclès, vint s'établir dans votre pays; il y a vécu trente ans, sans que ni lui ni moi ayons jamais eu de procès avec personne, ni comme accusateurs ni comme accusés : jamais, sons le régime démocratique, nous n'avons ni molesté autrui ni subi nous-mêmes aucune vexation. Mais quand les Trente, ces misérables, ces sycophantes, furent arrivés au pou­voir, ils ont eu beau déclarer qu'ils allaient purger la cité de criminels pour permettre aux autres citoyens de vivre selon les principes de la justice et de la vertu, ils n'ont pas craint de contredire leurs paroles par leurs actes, comme je vais tâcher de le montrer en rappelant d'abord les faits qui me concernent personnellement, puis ceux qui vous intéressent tous.



Mots de liaisons


cité démocrates justice langage purification tyrannie vertu

Valid XHTML 1.0!