Evandre - 494 508 Didon vue par Enée

           

494 508 Didon vue par Enée (Enéide chant 01, Virgile)

Format pdf : Texte au format PDF

Première rencontre

Enéide, I, 494-508

Didon vue par Enée : la première rencontre…


Haec dum Dardanio Aeneae miranda videntur, 494

Dum stupet obtutuque haeret defixus in uno, 495

Regina ad templum, forma pulcherrima Dido,

Incessit, magna juvenum stipante caterva.

Qualis in Eurotae ripis aut per juga Cynthi

Exercet Diana choros , quam mille secutae

Hinc atque hinc glomerantur Oreades; illa pharetram 500

Fert umero gradiensque deas supereminet omnes;

Latonae tacitum pertemptant gaudia pectus:

Talis erat Dido, talem se laeta ferebat

Per medios, instans operi regnisque futuris.

Tum foribus divae, media testudine templi, 505

Saepta armis solioque alte subnixa resedit.

Jura dabat legesque viris, operumque laborem

Partibus aequabat justis aut sorte trahebat.


Vocabulaire dans l'ordre du texte :

dum + ind : tandis que, pendant que

Dardanius,a,um : dardanien, troyen

miror,aris,ari,atus sum : regarder avec étonnement ou admiration

495

stupeo,es,ere,ui : être frappé de stupeur, rester muet de stupeur

obtutus,us,m : contemplation

haereo,es,ere : rester fixé ou immobile

defigo,is,ere,fixi,fixum : planter, ficher

regina,ae : la reine

forma,ae : la beauté (scandez le vers pour repérer le cas)

pulcher,chra,chrum : beau, remarquable

in-cedo,is,ere,cessi,cessum : marcher vers, s'avancer

juvenis,is m : le jeune homme

stipo,as,are : presser, serrer; escorter

caterva,ae : troupe, groupe

jugum,i : le joug; la montagne, le sommet

qualis (is,e) … talis (is,e)… : tel…tel…; de même que…de même…

Diana,ae : Diane (attention à la scansion : 2 longues + une brève, ici)

Eurotas, ae : L'Eurotas (rivière de la région de Sparte, qui honore particulièrement Diane-Artémis)

ripa,ae f : la rive

Cynthus,i m : le Cynthe, montagne de Délos, île où Latone-Létô mit au monde Apollon et Artémis-Diane.

exerceo,es,ere,ui,itum : poursuivre sans relâche, fatiguer, ne pas laisser en repos, exercer

chorus,i : le chœur, la danse

500

hinc atque hinc : de ci de là, d'un côté et de l'autre

glomero,as,are : mettre en pelote; rassembler

Oreas,adis,f : Oréade (nymphe des montagne) (attention à la scansion : le -es final est ici bref)

pharetra,ae : le carquois

fero,fers, ferre, tuli, latum : porter; se ferre : se porter, se mettre en mouvement, s'avancer

umerus,i m : l'épaule

gradior,iris,iri : marcher

super-emineo,es,ere : s'élever au dessus de, surpasser (tr)

tacitus,a,um : silencieux, en silence

per-tempto,as,are : faire l'épreuve de, inquiéter, assaillir; envahir

gaudium,ii,n : la joie

pectus,oris, n : la poitrine, le cœur

laetus,a,um : joyeux, rayonnant

medius,a,um : qui est au milieu de, qui est dans l'intervalle; sous-entendre juvenes…, ou substantiver en donnant au mot le sens d'"homme médiocre", "ordinaire"…

insto,as,are : (+datif) s'appliquer à, hâter, presser

opus,eris,n : l'œuvre, le travail, la tâche

regnum,i,n : le royaume, le règne (pl poétique, ou grandissement épique)

505

tum : alors

fores, forium, f pl : portes à 2 battants (foribus = in foribus : « en dedans des portes »)

diva, ae f : la déesse

testudo, inis, f : tortue, carapace de tortue, voûte

templum,i, n : le temple

saepio,is,ire, saepsi, saeptum : entourer qqch (acc) de (abl)

arma, orum, n pl : les armes ; les hommes armés.

solium,ii,n : le siège, le trône

alte, adv  : en haut ; loin

subnixus,a,um : appuyé sur, soutenu par (+ abl)

resideo,es ere, resedi, resessum : être assis sur, siéger

jus, juris, n : le droit, la loi ; jura,jurum : les lois, la constitution , le droit

do, das, dare, dedi, datum : donner

lex, legis, f : la loi, la règle

vir, viri, m : l’homme

labor, oris, f : la peine, le travail, l’effort

pars, partis,f : la partie

aequo,as,are : égaliser, aplanir, égaler

justus,a,um : juste, équitable

aut : ou bien

sors, sortis, f : le sort

traho,is,ere, traxi, tractum : tirer, faire découler de, déduire de (+ abl)


Vocabulaire classé par ordre alphabétique :

aequo,as,are : égaliser, aplanir, égaler

alte, adv  : en haut ; loin

arma, orum, n pl : les armes ; les hommes armés.

aut : ou bien

caterva,ae : troupe, groupe

chorus,i : le chœur, la danse

Cynthus,i : le Cynthe, montagne de Délos, île où Latone-Létô mit au monde Apollon et Artémis-Diane.

Dardanius,a,um : dardanien, troyen

defigo,is,ere,fixi,fixum : planter, ficher

Diana,ae : Diane (attention à la scansion : 2 longues + une brève, ici)

diva, ae f : la déesse

do, das, dare, dedi, datum : donner

dum + ind : tandis que, pendant que

Eurotas, ae : L'Eurotas (rivière de la région de Sparte)

exerceo,es,ere,ui,itum : poursuivre sans relâche, fatiguer, ne pas laisser en repos, exercer

fero,fers, ferre, tuli, latum : porter; se ferre : se porter, se mettre en mouvement, s'avancer

fores, forium, f pl : portes à 2 battants (foribus = in foribus : « en dedans des portes »)

forma,ae : la beauté (scandez le vers pour repérer le cas)

gaudium,ii,n : la joie

glomero,as,are : mettre en pelote; rassembler

gradior,iris,iri : marcher

haereo,es,ere : rester fixé ou immobile

hinc atque hinc : de ci de là, d'un côté et de l'autre

in-cedo,is,ere,cessi,cessum : marcher vers, s'avancer

insto,as,are : (+datif) s'appliquer à, hâter, presser

jugum,i : le joug; la montagne, le sommet

jus, juris, n : le droit, la loi ; jura,jurum : les lois, la constitution , le droit

justus,a,um : juste, équitable

juvenis,is : le jeune homme

labor, oris, f : la peine, le travail, l’effort

laetus,a,um : joyeux, rayonnant

lex, legis, f : la loi, la règle

medius,a,um : qui est au milieu de, qui est dans l'intervalle; sous-entendre juvenes…, ou substantiver en donnant au mot le sens d'"homme médiocre", "ordinaire"…

miror,aris,ari,atus sum : regarder avec étonnement ou admiration

obtutus,us,m : contemplation

opus,eris,n : l'œuvre, le travail, la tâche

Oreas,adis,f : Oréade (nymphe des montagne) (attention à la scansion : le -es final est ici bref)

pars, partis,f : la partie

pectus,oris, n : la poitrine, le cœur

per-tempto,as,are : faire l'épreuve de, inquiéter, assaillir; envahir

pharetra,ae : le carquois

pulcher,chra,chrum : beau, remarquable

qualis (is,e) … talis (is,e)… : tel…tel…; de même que…de même…

regina,ae : la reine

regnum,i,n : le royaume, le règne (pl poétique, ou grandissement épique)

resideo,es ere, resedi, resessum : être assis sur, siéger

ripa,ae : la rive

saepio,is,ire, saepsi, saeptum : entourer qqch (acc) de (abl)

solium,ii,n : le siège, le trône

sors, sortis, f : le sort

stipo,as,are : presser, serrer; escorter

stupeo,es,ere,ui : être frappé de stupeur, rester muet de stupeur

subnixus,a,um : appuyé sur, soutenu par (+ abl)

super-emineo,es,ere : s'élever au dessus de, surpasser (tr)

tacitus,a,um : silencieux, en silence

templum,i, n : le temple

testudo, inis, f : tortue, carapace de tortue, voûte

traho,is,ere, traxi, tractum : tirer, faire découler de, déduire de (+ abl)

tum : alors

umerus,i : l'épaule

vir, viri, m : l’homme


Vocabulaire classé par ordre de fréquence :

Fréquence 1 :

arma, orum, n pl : les armes ; les hommes armés.

aut : ou bien

do, das, dare, dedi, datum : donner

dum + ind : tandis que, pendant que

fero,fers, ferre, tuli, latum : porter; se ferre : se porter, se mettre en mouvement, s'avancer

hinc atque hinc : de ci de là, d'un côté et de l'autre

jus, juris, n : le droit, la loi ; jura,jurum : les lois, la constitution , le droit

juvenis,is : le jeune homme

labor, oris, f : la peine, le travail, l’effort

laetus,a,um : joyeux, rayonnant

lex, legis, f : la loi, la règle

medius,a,um : qui est au milieu de, qui est dans l'intervalle; sous-entendre juvenes…, ou substantiver en donnant au mot le sens d'"homme médiocre", "ordinaire"…

opus,eris,n : l'œuvre, le travail, la tâche

pars, partis,f : la partie

pectus,oris, n : la poitrine, le cœur

pulcher,chra,chrum : beau, remarquable

qualis (is,e) … talis (is,e)… : tel…tel…; de même que…de même…

regnum,i,n : le royaume, le règne (pl poétique, ou grandissement épique)

traho,is,ere, traxi, tractum : tirer, faire découler de, déduire de (+ abl)

tum : alors

vir, viri, m : l’homme

Fréquence 2 :

exerceo,es,ere,ui,itum : poursuivre sans relâche, fatiguer, ne pas laisser en repos, exercer

forma,ae : la beauté (scandez le vers pour repérer le cas)

gaudium,ii,n : la joie

haereo,es,ere : rester fixé ou immobile

jugum,i : le joug; la montagne, le sommet

justus,a,um : juste, équitable

miror,aris,ari,atus sum : regarder avec étonnement ou admiration

regina,ae : la reine

templum,i, n : le temple

Fréquence 3 :

fores, forium, f pl : portes à 2 battants

insto,as,are : (+datif) s'appliquer à, hâter, presser

ripa,ae : la rive

sors, sortis, f : le sort

tacitus,a,um : silencieux, en silence

Fréquence 4 :

aequo,as,are : égaliser, aplanir, égaler

alte, adv  : en haut ; loin ; profondément

in-cedo,is,ere,cessi,cessum : marcher vers, s'avancer

Ne pas apprendre :

caterva,ae : troupe, groupe

chorus,i : le chœur, la danse

Cynthus,i : le Cynthe, montagne de Délos, île où Latone-Létô mit au monde Apollon et Artémis-Diane.

Dardanius,a,um : dardanien, troyen

defigo,is,ere,fixi,fixum : planter, ficher

Diana,ae : Diane (attention à la scansion : 2 longues + une brève, ici)

diva, ae f : la déesse

Eurotas, ae : L'Eurotas (rivière de la région de Sparte)

glomero,as,are : mettre en pelote; rassembler

gradior,iris,iri : marcher

obtutus,us,m : contemplation

Oreas,adis,f : Oréade (nymphe des montagne) (attention à la scansion : le -es final est ici bref)

per-tempto,as,are : faire l'épreuve de, inquiéter, assaillir; envahir

pharetra,ae : le carquois

resideo,es ere, resedi, resessum : être assis sur, siéger

saepio,is,ire, saepsi, saeptum : entourer qqch (acc) de (abl)

solium,ii,n : le siège, le trône

stipo,as,are : presser, serrer; escorter

stupeo,es,ere,ui : être frappé de stupeur, rester muet de stupeur

subnixus,a,um : appuyé sur, soutenu par (+ abl)

super-emineo,es,ere : s'élever au dessus de, surpasser (tr)

testudo, inis, f : tortue, carapace de tortue, voûte

umerus,i : l'épaule




Remarques et construction :

<Haec dum Dardanio Aeneae miranda videntur,> 494 Datif poétique = ab + ablatif

< Dum stupet obtutuque haeret defixus in uno,> 495

Regina ad templum, forma pulcherrima Dido,

Incessit, /magna juvenum stipante caterva./

< Qualis in Eurotae ripis aut per juga Cynthi per : parmi, par dessus, devant. À interpréter en fonction de la comparaison qui précède…

Exercet Diana choros >, [ quam mille secutae quam : COD de secutae (trad littérale impossible)

Hinc atque hinc glomerantur Oreades]; illa pharetram 500

Fert umero gradiensque deas supereminet omnes;

Latonae tacitum pertemptant gaudia pectus:

Talis erat Dido, talem se laeta ferebat

Per medios, instans operi regnisque futuris.

Tum foribus divae, media testudine templi, 505 foribus = in foribus

Saepta armis solioque alte subnixa resedit.

Jura dabat legesque viris, operumque laborem

Partibus aequabat justis aut sorte trahebat.

Traduction au plus près du texte :

Tandis que ces choses remarquables sont vues par le Dardanien Enée, tandis qu'il les admire et reste immobilisé dans une unique contemplation, la reine, Didon splendide par sa beauté, s'est avancée vers le temple, alors qu'une grande troupe de jeunes gens l'escorte. De même que, sur les rives de l'Eurotas ou à travers les monts du Cynthe, Diane anime ses chœurs, et mille Oréades qui la suivent se regroupent, d'ici et de là; elle, elle porte son carquois à l'épaule, et, s'avançant, dépasse toutes les déesses; des sentiments de joie pénètrent le cœur silencieux de Latone; telle était Didon, telle, joyeuse, elle se déplaçait (présentait) parmi les gens ordinaires, s'appliquant à son œuvre et à son règne à venir. Alors, à l’intérieur des portes de la déesse, au milieu de la voûte du temple, entourée d’hommes armés et soutenue par un trône, en haut, elle resta assise. Elle donnait ses lois et ses règles à ses hommes, égalisait la peine des travaux par de justes répartitions ou la déduisait du sort.


Traduction plus élaborée :

Pendant que le Dardanien Enée voit ces tableaux remarquables, pendant qu'il s'émerveille et demeure figé, dans une contemplation exclusive, la reine Didon, remarquable par sa beauté, vers le temple s'avance, escortée par une grande troupe de jeunes gens. Ainsi, sur les rives de l'Eurotas, ou par les crêtes du Cynthe, Diane fait évoluer ses chœurs ; venues de partout pour la suivre, innombrables, les Oréades se regroupent; mais elle, elle porte son carquois à l'épaule, et, tout en marchant, dépasse toutes les déesses; des bouffées de joie silencieuse envahissent le cœur de Latone : telle était Didon, telle elle s'offrait aux regards parmi la foule anonyme, s'appliquant sans relâche à son œuvre et à son royaume futur. Alors, à l’intérieur et sous la voûte du temple de la déesse, entourée d’hommes armés et soutenue par un trône placé sur une estrade, elle resta assise. Elle donnait ses lois et ses règles à ses hommes, égalisait la peine des travaux par de justes répartitions ou des tirages au sort.




Jeu de traductions (à manier avec … précaution!), et intertextualité :


"Traduction" Delille (1813) :

Fixé sur ces tableaux, qu'il contemple à loisir,

Le héros s'enivrait d'un douloureux plaisir:

Soudain Didon paraît. Appui de sa couronne,

De ses jeunes guerrier l'élite l'environne;

La grâce dans ses traits est jointe à la fierté.

Telle, dans tout l'éclat de sa divinité,

Quand Diane paraît, quand ses jeunes compagnes,

Les nymphes des forêts, des vallons, des montagnes,

Sur les hauteurs du Cynthe, au bord de l'Eurotas,

Bondissant en cadence, accompagnant ses pas:

A la tête des chœurs, Diane au milieu d'elles,

Surpasse en majesté toutes ces immortelles:

Jeune, le front paré de son croissant divin,

Un carquois sur l'épaule, et son arc à la main,

Elle marche; sa grâce en marchant se déploie,

Et le cœur de Latone en palpite de joie.

Telle Didon se montre à ses sujets nouveaux,

Et de ses murs naissants anime les travaux.

Auprès de la déesse, au milieu de son temple,

Où, sous un riche dais, son peuple la contemple,

Elle s’assied, et là, son équitable voix

Dicte ses jugements, et proclame ses lois ;

Dispense également les travaux de Carthage,

Ou par l’ordre du sort en règle le partage,

Voit, juge, ordonne tout, et d’une noble ardeur

Hâte de ses états la future grandeur.


Traduction d'André Bellessort, les Belles Lettres, 1962 :

Pendant que le Dardanien Enée admire, stupéfait, immobile, absorbé dans sa contemplation, la reine Didon, éclatante de beauté, s'est avancée vers le temple avec un nombreux cortège de jeunes Tyriens. Lorsqu'aux rives de l'Eurotas ou sur les jougs du Cynthe, Diane conduit ses chœurs, suivie de mille Oréades rassemblées de tous les points de la montagne, elle porte un carquois à l'épaule et en marchant dépasse de la tête ses compagnes divines; et le cœur de Latone tressaille d'une joie silencieuse. C'était ainsi qu'apparaissait Didon; ainsi qu'elle s'avançait rayonnante au milieu des siens, hâtant les travaux et la croissance de son royaume. Devant les portes du sanctuaire, sous la voûte du temple, entourée d’hommes en armes, elle s’assied sur un trône très élevé. Elle était en train de rendre la justice, d’édicter des lois, de distribuer équitablement l’oeuvre à faire ou de la tirer au sort (...)


Traduction de Maurice Rat, Garnier Frères, 1965 :

Tandis que le Dardanien Enée regarde ces tableaux qu'il admire, immobile d'étonnement et suspendu dans une muette contemplation, la reine Didon, éclatante de beauté, s'avance vers le temple au milieu d'une nombreuse escorte de jeunes gens. Telle, aux bords de l'Eurotas ou sur les cimes du Cynthe, Diane conduit des chœurs de danse : mille Oréades s'empressent de partout sur ses pas; la déesse marche le carquois sur l'épaule, dépasse de la tête toutes ces immortelles, et une joie secrète fait palpiter le cœur de Latone. Telle était Didon; telle, le front joyeux, elle se montrait au milieu de ses sujets, pressant les travaux et l'achèvement de son futur empire. Puis, arrivée aux portes du sanctuaire, sous la voûte du temple, elle s’assit, entourée de ses gardes, sur un trône élevé ; là, elle rendait la justice et donnait des lois à son peuple, partageait également les travaux ou les tirait au sort (...).



Comparaison avec Homère :Odyssée, VI, vers 99-109 : Ulysse, naufragé, vient d'atteindre à la nage l'île de Schérie, et dort, nu et épuisé, dans les taillis; à l'instigation d'Athéna qui lui a envoyé un songe, Nausicaa, fille du roi des Phéaciens Alcinoos, vient laver du linge à la rivière voisine, puis, l'ouvrage achevé, se baigne et joue à la balle avec ses servantes.

Traduction Victor Bérard, Armand Colin, 1931 :

(…) une fois régalées, servantes et maîtressse dénouèrent leurs voiles pour jouer au ballon.

Nausicaa aux beaux bras blancs menait le chœur. Quand la déesse à l'arc, Artémis, court les monts, tout le long du Taygète, ou joue sur l'Erymanthe parmi les sangliers et les biches légères,ses nymphes, nées de Zeus à l'égide, autour d'elles bondissent par les champs, et le cœur de Léto s'épanouit à voir sa fille dont la tête et le front les dominent: sans peine, on la distingue entre tant de beautés. Telle se détachait, du groupe de ses femmes, cette vierge sans maître…


Mots de liaisons


Artémis Diane Hécate comparaison homérique Létô religion roi voir

Valid XHTML 1.0!